Culture

Whitney Houston serait morte dans sa baignoire

Slate.fr, mis à jour le 12.02.2012 à 13 h 55

Aux American Music Awards en 2009. REUTERS/Mario Anzuoni

Aux American Music Awards en 2009. REUTERS/Mario Anzuoni

Whitney Houston, qui fut une des divas du R&B des années 80 et 90, est morte samedi à Los Angeles. Elle avait 48 ans.

Selon Associated Press, la chanteuse a été retrouvée morte dans une chambre d’hôtel du Beverly Hills Hotel par les services d’urgence. Les causes de son décès sont pour l’instant inconnues et les policiers avaient bouclé sa chambre pour procéder à une enquête. 

[mise à jour à 11h53 - Selon le site people TMZ, des boîtes de médicaments ont été retrouvées dans la chambre de la chanteuse, qui aurait été retrouvée morte dans sa baignoire. Mais quand les services de secours sont arrivés, les proches de Houston l'avaient sortie de l'eau. Il faudra attendre une autopsie pour connaître les causes de la mort: noyade, overdose, ou autre.]

Whitney Houston est morte à la veille de la grande messe musicale américaine, les Grammy Awards. Elle devait participer aussi ce samedi à une grande fête donnée par un des responsables de l’industrie musicale américaine Clive Davis —l’événement le plus couru de l’année selon le Los Angeles Times— au Beverly Hilton hotel.

Houston était monté sur scène cette semaine et avait participé aux répétitions des Grammy’s. Une source anonyme a dit à AP que la chanteuse, qui transpirait abondamment, sentait l’alcool et la cigarette.

Après ses années de succès dans les années 80, la diva avait enchaîné les galères liées à ses addictions à la drogue et l’alcool. Consommatrice de marijuana, de cocaïne et de médicaments, sa voix s’était transformé, et était devenue rauque, incapable d’atteindre les notes élevées, une des caractéristiques qui l’avait fait connaître. Il faut dire qu’elle avait une hérédité vocale hors du commun : fille de la chanteuse de gospel Cissy Houston, petite cousine de la diva Dionne Warwick et filleule d’Aretha Franklin.

WH

Concert à Londres en 1988. REUTERS/Peter Skingley

Whitney Houston avait enchaîné les succès et les récompenses dont plusieurs Grammy’s, et vendus des disques comme des petits pains, 55 millions rien qu’aux Etats-Unis, (selon le décompte de BuzzFeed, elle était l’artiste féminine qui avait vendu le plus de disques et de vidéos dans le monde) avec ses tubes comme «Saving All My Love for You», «How Will I Know», «You Give Good Love. «I will always love you», une reprise de Dolly Parton, fut en 1991 un de ses derniers vrais succès. Il était un des titres qu’elle interprétait dans le film «The Bodyguard» avec Kevin Costner, film dans lequel elle jouait une diva pop.

Le déroulement de la cérémonie des Grammy's devrait être bouleversé pour rendre hommage à la chanteuse disparue.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte