Life

Un simple avertissement pour les Marines posant devant un drapeau nazi

Slate.fr, mis à jour le 10.02.2012 à 12 h 46

Les Marines américains pris en photo en Afghanistan à côté d'un drapeau portant le sigle nazi de la SS, ont reçu un simple avertissement selon le site Mother Jones.

«Le Corps a déclaré dans un communiqué qu'utiliser ce symbole n'était pas acceptable, mais les Marines de la photographie prise en septembre 2010 ne seront pas sanctionnés car les enquêteurs ont déterminé que c'était une erreur naïve.»

Une seconde photo montre la carabine d'un soldat affublée du symbole nazi. Celui-ci serait en fait utilisé pour identifier les Marines tireurs d'élite, SS étant les initiales de «Sniper Scout», leur nom en anglais.

La base militaire de Camp Pendleton mise au courant de cette affaire en novembre dernier, a annoncé jeudi ne pas avoir «constaté que cet incident était motivé par le racisme», selon El Mundo.

«Ceux qui sont impliqués ont reconnu que le symbole pouvait être mal interprété et qu'il n'était pas en accord avec notre philosophie du Corps des Marines et nos valeurs.»

Cette explication n'est pas convaincante aux yeux de la communauté juive américaine notamment selon Associated Press qui relaye les propos d'un rabbin:

 «Si vous regardez n'importe quel livre sur la période nazie, c'est le symbole redouté de la SS, et d'avoir une unité du Corps des Marines qui l'adopte et le met à côté du drapeau américain quand 200.000 Américains sont morts pour libérer le monde de ce symbole redouté, est juste au-delà des limites.»

«Les unités SS ont été tenues pour responsables de nombreux crimes de guerre et ont joué un rôle essentiel dans l'extermination de millions de Juifs ainsi que des gitans et d'autres personnes qui étaient jugées indésirables. Les SS ont été déclarés comme étant une organisation criminelle au procès des criminels de guerre de Nuremberg.»

L'Associated Press rappelle par ailleurs qu'une vidéo montrant des marines urinant sur des cadavres d'ennemis afghans avait également fait scandale le mois dernier.

Ces faits font suite à toute une liste d'autres affaires: les tortures de la prison d'Abu Ghraïb en 2004, les simulations de noyade lors d'interrogatoires à Guantanamo ou plus récemment, les GIs collectionneurs de doigts afghans.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte