Économie

Même les économistes ne comprennent plus la crise

Temps de lecture : 2 min

Books in a stack / Austinevan via Flickr CC License By
Books in a stack / Austinevan via Flickr CC License By

Que ressent un économiste à la lecture d'ouvrages sur la crise financière? Pour Andrew Lo, du Massachusetts Institute of Technology, c'est surtout «l'impression d'en savoir un peu moins» qui domine, rapporte la NPR. Et «pour un universitaire, c'est un sentiment assez frustrant».

L'économiste a publié un rapport sur sa lecture d'une vingtaine d'ouvrages d'économistes et de journalistes. Et ce qui en ressort, c'est surtout la variété des opinions et l'incapacité des analystes à se mettre d'accord sur les raisons factuelles de la crise. Il explique qu'ils devraient pourtant en être capables, à la manière des climatologues qui s'accordent sur le réchauffement climatique...

Pour Andrew Low, c'est notamment une combinaison de technologies et de nouveaux produits financiers qui aurait conduit à l'accumulation de risques. «Si vous êtes saoul et que vous faites l'idiot avec une scie, vous ne pourrez pas faire énormément de dégâts, résume-t-il. (...) Avec une tronçonneuse, c'est un autre problème

Newsletters

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

En se prononçant pour la construction de nouveaux réacteurs, Macron remet le sujet à l'ordre du jour. À droite, c'est clairement oui, à gauche, c'est plutôt non, avec plus ou moins de clarté.

J'ai découvert une entreprise qui ne cherche pas à grossir à tout prix, et ça m'a fascinée

J'ai découvert une entreprise qui ne cherche pas à grossir à tout prix, et ça m'a fascinée

Une marque a besoin de trouver un équilibre économique, pas forcément de devenir leader d'un marché.

Pourquoi l'hôtellerie-restauration ne séduit plus les travailleurs

Pourquoi l'hôtellerie-restauration ne séduit plus les travailleurs

Si les hôtels et les restaurants ont rouvert après de longs mois de fermeture, le secteur a du bien du mal à recruter. Les négociations à venir pourraient entraîner une revalorisation des salaires.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio