Life

Une pub israélienne sur une attaque contre l'Iran censurée

Slate.fr, mis à jour le 07.02.2012 à 14 h 41

Attaque Israélienne à Gaza /Amir Farshad Ebrahimi via Flickr CC License by

Attaque Israélienne à Gaza /Amir Farshad Ebrahimi via Flickr CC License by

En Israël, une chaîne du câble a retiré une publicité israélienne de sa chaîne YouTube où des agents du Mossad, les services secrets du pays, déclenchent sans le faire exprès une attaque sur une installation nucléaire iranienne, révèle le New York Times.

«La pub met en scène des personnages en faisant maladroitement référence à une sitcom israélienne. En pleine opération secrète, ils provoquent la destruction de l'installation nucléaire iranienne près de la ville d'Ispahan en appuyant sur le mauvais bouton de la tablette Samsung Galaxy d'un agent du Mossad. Après que l'installation est partie en fumée, le coupable se dédouane dans un haussement d'épaules en disant que c'est juste "une autre explosion mystérieuse en Iran", une référence claire à une série d'attaques meurtrières sur des scientifiques iraniens et des installations qui ont été attribuées à Israël.»

A la fin de la vidéo, on voit un insecte se poser sur un des agents, qui s'écrie «Ick, Khomeiny!» au moment de l'écraser, une référence qu'explique le Jérusalem Post:

«Khomeiny est un mot d'argot israélien pour désigner le Maladera insanabilis, un coléoptère attiré par la lumière des cages d'escalier de Tel-Aviv pendant l'été. Il a acquis ce nom parce que l'espèce est soupçonnée d'avoir été accidentellement importée en Israël dans les années 1970 par un voyageur de retour d'Iran.»

La vidéo note aussi l'évidente référence à Rouhollah Khomeini, le guide iranien emblématique de la révolution islamique en 1979.

L'Iran demande des excuses à Samsung et menace même de boycotter les produits du géant sud-coréen de l'électronique, qui n'est pourtant pas l'auteur de cette vidéo. Selon le Jerusalem Post, c'est en effet la chaîne Hot qui l'a produite avant de la supprimer:

«La société a rapidement publié un communiqué soulignant que l'annonce avait été produite en Israël "sans la participation de Samsung et à son insu".»

Le site The Korea Herald rapporte que cette vidéo intervient dans un contexte très tendu entre l'Iran et la Corée du Sud:

«La controverse arrive après que le gouvernement iranien a tenté d'exercer des représailles contre Séoul à la suite de la participation du pays aux sanctions américaines sur des importations de pétrole plus tôt le mois dernier. Le gouvernement iranien avait exigé des entreprises coréennes, y compris Samsung Electronics et LG Electronics, la démolition de leurs panneaux publicitaires en plein air à Téhéran, mais a retiré l'ordre en raison des protestations de l'ambassade de Corée.»

Selon le New York Times, ce n'est pas la première fois qu'une publicité israélienne ironise sur des attaques meurtrières supposées avoir été perpétrées par des agents du Mossad.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte