Monde

Israël pourrait attaquer l'Iran au printemps

Temps de lecture : 2 min

Chasseur F15 de l'aviation israélienne REUTERS
Chasseur F15 de l'aviation israélienne REUTERS

Slate.fr détaillait il y a peu les tensions grandissantes entre Israël et l’Iran autour de la question du nucléaire. Mais la situation pourrait s’avérer encore plus préoccupante. D’après le Washington Post, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta estimerait qu’une frappe aérienne israélienne contre les installations iraniennes pourrait être menée dès le mois d’avril.

«Pour Panetta, il existe une forte probabilité qu'Israël attaque l'Iran en avril, mai ou juin, avant que l'Iran n'entre dans ce que les Israéliens qualifient de "zone d'immunité" pour commencer à assembler une bombe nucléaire (…). Très prochainement, redoutent les Israéliens, les Iraniens auront stocké suffisamment d'uranium enrichi, et seuls les Etats-Unis pourraient alors les stopper militairement.»

Les Israéliens ont repoussé un exercice militaire conjoint avec l’armée américaine qui devait se dérouler au printemps prochain, ce qui constitue un des indices d’une attaque, toujours selon le quotidien américain. Néanmoins, ajoute-t-il, l’hypothèse d’un raid israélien ne serait pas approuvée par les Etats-Unis, ce qui conduirait Israël à agir seul:

«"Vous restez sur le côté et vous nous laissez faire", aurait déclaré un officiel israélien aux Etats-Unis. Un scénario de "guerre courte" se dessine, avec environ cinq jours de frappes israéliennes limitées, suivies d’un cessez-le-feu négocié sous l’égide des Nations unies. Les Israéliens reconnaîtraient par ailleurs que les dommages causés au programme nucléaire pourraient être modestes, nécessitant une autre frappe dans quelques années.»

Newsletters

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Deux autres fêtards sont dans le coma.

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

La presse étrangère donne un écho inédit aux voix minoritaires de France

Les médias internationaux ont eu la bonne idée de tendre l'oreille. Et tout à coup, le mythe d'un doux universalisme français s'est effondré.

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Le bilan économique de Donald Trump n'est peut-être pas celui que vous croyez

Sur aucun point on ne peut dire que, après ses quatre ans de mandat, l'Amérique est réellement «great again».

Newsletters