Monde

Afghanistan: les talibans pourraient bientôt reprendre le pouvoir

Temps de lecture : 2 min

afghanistan. the U.S. Army via Flickr, CC Licence by
afghanistan. the U.S. Army via Flickr, CC Licence by

Dix ans de guerre pour rien? C’est un peu la conclusion d’un rapport secret américain intitulé «la situation des talibans», rendu à l’Otan le mois dernier, auquel la BBC et le Times ont eu accès.

Alors que le retrait des troupes de l’Otan est prévu pour 2014, les talibans, aidés par leurs alliés pakistanais, s’apprêteraient à reprendre le pouvoir en Afghanistan, affirme le rapport. Une analyse en totale contradiction avec les déclarations publiques des militaires ou des hommes politiques, qui assurent que les combattants islamistes reculent et que l’Etat afghan se renforce, souligne Le Figaro.

Bien au contraire le document révèle les inquiétudes américaines sur la question. «La force, la motivation, le financement et les succès tactiques des talibans sont demeurés intacts», est-il écrit. Le rapport pointe aussi un niveau très élevé de corruption, voire de connivence, entre les talibans et les autorités publiques:

«Que ce soit ou non officiel, les talibans, dans tout l'Afghanistan, travaillent déjà avec le gouvernement au niveau local.»

Alors que Nicolas Sarkozy souhaite accélérer le retrait des troupes françaises présentes dans le pays, ce rapport soulève de nouvelles interrogations quant à la capacité du gouvernement d’Hamid Karzaï à poursuivre la lutte contre les talibans de manière autonome et efficace. Il met surtout en évidence la défaite stratégique des occidentaux, dont l’objectif de mettre en place un Etat démocratique semble s’éloigner encore un peu plus.

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters