Monde

Joe Biden était opposé au raid qui a tué Ben Laden

Temps de lecture : 2 min

Vice-President Joe Biden / Center for neighbourhood technology via Flickr CC License By
Vice-President Joe Biden / Center for neighbourhood technology via Flickr CC License By

Dans un discours devant des démocrates du congrès, Joe Biden, vice-président de Barack Obama, a raconté s'être opposé au raid qui a permis de tuer Ben Laden en mai 2011, raconte le blog The Caucus du New York Times. D'autres conseillers du président auraient également jugé l'opération trop risquée à l'époque.

Biden en profite pour livrer des informations sur le processus décisionnel qui a conduit au déclenchement de la mission.

«Toutes les personnes dans la pièce ont esquivé à part Leon Panetta [secrétaire à la Défense]. Leon a dit "allons-y". Tous les autres ont parlé de 49-51... Je lui ai répondu: "vous savez, je n'étais pas au courant que nous avions autant d'économistes autour de la table. Nous nous devons de donner une réponse claire. M. le Président, ma suggestion est de ne pas y aller. Nous avons encore deux choses à faire pour voir si [Ben Laden] est sur place"

Le lendemain, la décision d'Obama était prise.

«Il savait qu'il risquait gros, reprend le vice-président. Pas seulement les vies de ces courageux soldats. Mais sa présidence, littéralement. Et il a appuyé sur la gâchette

En période de présidentielle, Ben Laden demeure un argument de poids. Le 24 janvier, pendant son discours annuel sur l'état de l'Union, Obama avait réussi à recueillir des applaudissements bipartites en déclarant: «Pour la première fois depuis deux décennies, Oussama ben Laden ne menace pas ce pays.» Son discours s'était terminé sur des louanges de l'unité d'élite qui avait mené le raid.

La blogueuse conservatrice Kate Hicks imagine d'ailleurs une stratégie qui pourrait être payante: que les photos secrètes de la mort de Ben Laden soient être rendues publiques à temps pour l'élection présidentielle...

Pour le moment, la présidence américaine semble déterminée à garder secrètes les 52 photos. The Atlantic Wire revient sur une conférence de presse au cours de laquelle Jay Carnet, porte-parole de la Maison Blanche, a répondu à des rumeurs fondées sur un rapport d'enquête annonçant que certaines photos pourraient être publiées. Il explique:

«Honnêtement, je n'ai pas lu ces rapports. La position du président sur la publication des photos d'Oussama ben Laden a toujours été très claire et n'a pas changé

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ce n'est pas la première fois que Joe Biden s'oppose à Obama. Comme le note The Telegraph, il avait déjà exprimé son désaccord à propos de l'augmentation des troupes américaines en Afghanistan, estimant que l'administration devait plutôt se concentrer sur une mission antiterroriste plus précise et envisager un retrait aussi tôt que possible.

Newsletters

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

La vie communautaire de ce petit village sicilien a poussé les habitants à construire un réseau d'entraide et de prévention.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Naufrage meurtrier au large de Calais, manifestations en Martinique, 49e édition des American Music Awards… La semaine du 20 au 26 novembre 2021 en images.

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

L'élection à la tête de l'organisation d'un général émirati visé par une plainte en France pour torture vient rappeler les nombreux détournements de cette police intergouvernementale, notamment dans l'utilisation des notices rouges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio