Life

Rachel Weisz trop retouchée, une pub de L'Oréal interdite

Slate.fr, mis à jour le 01.02.2012 à 11 h 15

Publicité l'Oréal avec Rachel Weisz

Publicité l'Oréal avec Rachel Weisz

L'autorité britannique de régulation de la publicité (ASA) a interdit, mercredi 1er février, une publicité pour la presse magazine du groupe français de cosmétiques L'Oréal qui faisait la promotion d'une crème anti-rides avec une photo considérée comme «trompeuse» du visage de l'actrice Rachel Weisz, rapporte The Guardian.

La publicité, parue pour la première fois en septembre 2011, montrait le visage de l'actrice Rachel Weisz en gros plan et en noir et blanc, avec une liste de dix effets supposés bénéfiques de la crème Revitalift Repair 10.

 

Pour ceux qui ne reconnaîtraient pas Rachel Weisz, la voici dans un de ses derniers films, Dream House:

© Warner Bros

La députée libérale-démocrate Jo Swinson a déposé plainte contre L'Oréal, en l'accusant d'avoir retouché l'image et ainsi trompé le consommateur sur les effets du produit. Elle s'insurge contre les «images malhonnêtes» véhiculées par les publicités de cosmétiques qui «arnaquent» les consommateurs. Et d’ajouter que «des études montrent que les gens veulent voir plus d'authenticité de la part des marques. Les images peuvent être séduisantes, sans être faux».

De son côté, L'Oréal a déclaré que tous les efforts avait été faits pour rendre l'image plus flatteuse, notamment en utilisant beaucoup de lumière, et a signalé que l'ASA avait jugé précédemment que les publicités de cosmétiques pourrait présenter leurs produits sous le meilleur jour possible.

Mais l'autorité de régulation précise que «de telles techniques sont acceptables si le produit est capable d'atteindre cet effet».

En l’espèce, l’ASA a jugé que même si la photo représentait bien la luminosité et les rides du visage de Rachel Weisz, «l'image a été altérée de manière à changer substantiellement sa peau, afin de la faire apparaître plus douce et plus régulière». Ainsi, elle a conclu que la publicité «exagérait la performance du produit» et pouvait induire le consommateur en erreur.

Le Télégramme précise que la même publicité, mais avec l'actrice Julianna Margulies (The Good Wife, Urgences), est visible en ligne.


En juillet 2011, cette même autorité avait déjà interdit deux publicités pour la marque L’Oréal mettant en scène les actrices Julia Roberts  (Lancôme) et Christy Turlington (Maybelline), explique Libération. Elle avait estimé que les images avaient été trop retravaillées et qu’elles n’étaient «pas représentatives des résultats que les produits sont en mesure de fournir».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte