Life

Un «biomasque» pour guérir les brûlures faciales des soldats

Slate.fr, mis à jour le 01.02.2012 à 10 h 27

Capture d'écran de Wired

Capture d'écran de Wired

Les chirurgiens de l’armée vont-ils bientôt se retrouver au chômage? Sans doute pas, mais ils pourraient avoir un peu moins de travail à l'avenir. Une équipe d’ingénieurs et d’experts américains est en train de développer un masque qui pourrait aider à guérir les brûlures faciales des soldats, selon Wired.  

Le «biomasque» en question est composé d’une couche extérieure rigide contenant des circuits électriques qui recueillent en temps réel des données à l’attention des docteurs, et une couche intérieure flexible avec des capteurs et des traitements. Les capteurs détectent les progrès de la cicatrisation et aident les médecins à déterminer le traitement adéquat pour le patient, qui peut comprendre des antibiotiques, des cellules souches, des antidouleurs ou encore des remèdes qui régulent la croissance des tissus, écrit Katie Drummond dans Wired.

Le masque serait porté pendant plusieurs mois pour suivre la trace et le cas échéant modifier l’utilisation de médicaments pendant la période de guérison.

Le «biomasque» est un projet mené conjointement par des ingénieurs de l’université du Texas-Arlington, la Northwestern University et l’institut de recherche chirurgicale de San Antonio, rapporte UT Arlington dans un communiqué de presse. Il n’en est encore qu’aux tout premiers stades de développement, mais l’université texane a bon espoir que son masque puisse être déployé dès 2017.

L’armée américaine essaie depuis longtemps de développer de nouvelles techniques médicales pour mieux guérir les soldats blessés sur le champ de bataille. En 2008, le département de la Défense a créé le Armed Forces Institute of Regenerative Medicine, qui travaille avec plusieurs centres de recherche universitaire américains. Ainsi, des chercheurs de l’université de Pittsburgh ont développé une manière de reconstruire des muscles en utilisant des cellules de cochon.

Et il est probable que le masque soit un jour utilisé pour guérir les civils de la même manière que les prothèses et les outils de réponse d’urgence sont passés du champ de la médecine militaire aux hôpitaux civils.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte