Monde

Deux touristes expulsés des Etats-Unis pour des tweets de mauvais goût

Slate.fr, mis à jour le 31.01.2012 à 14 h 34

Faites attention à ce que vous écrivez sur Twitter si vous souhaitez pouvoir séjourner tranquillement aux Etats-Unis. Deux touristes britanniques se sont vus refuser l'entrée aux Etats-Unis pour des blagues de mauvais goût sur Twitter.

L'Irlandais Leigh Van Bryan et son amie Emily Bunting ont atterri à l'aéroport de Los Angeles le 23 janvier pour des vacances hollywoodiennes, expliquent-ils au Daily Mail. Dans les semaines précédentes, Bryan s'était amusé à tweeter qu'il était prêt à «détruire l'Amérique» et à «déterrer Marilyn Monroe», des blagues qui n'ont pas plu aux douanes américaines.

Les deux amis ont eu beau chercher à expliquer que «détruire l'Amérique» était de l'argot qui signifiait «faire la fête comme des fous aux Etats-Unis», et que la référence à Marilyn Monroe était une blague de la série télévisée Family Guy, ils ont été reconduits à la frontière.

On savait depuis fin décembre qu'aux Etats-Unis, le Département de la sécurité intérieure (DHS) est autorisé à créer de faux comptes sur les réseaux sociaux pour surveiller certaines personnes jugées suspectes. Mais Forbes rapporte que ce n'est probablement pas la façon dont les agents fédéraux sont tombés sur ce couple d'amis.

Le magazine américain a contacté le service des douanes et de la protection des frontières américaines, qui a répondu que Bryan et Bunting avaient été dénoncés par un citoyen:

«Nos services ont interrogé deux personnes qui souhaitaient entrer aux Etats-Unis, après avoir reçu des informations de la LAX Porth Authority Infoline –une ligne téléphonique où l'on peut rapporter des activités suspectes.»

L'entretien a révélé que «les deux individus n'étaient pas admissibles», explique un porte-parole, sans détailler ce qui leur était reproché. Twitter est bien mis en cause, d'après le document fourni par le Département de Sécurité intérieure à Leigh Van Bryan et publié par le Daily Mail.

Le blog The Lede du New York Times souligne n'avoir pas pu vérifier l'authenticité du document, et note que la photo a été prise par Small World News Service, une agence de presse britannique qui paye fréquemment ses sources pour ses articles.

On peut y lire que «M. Bryan a confirmé qu'il avait posté sur son compte du site Tweeter [sic] qu'il venait aux Etats-Unis pour déterrer Marilyn Monroe. Il a également tweeté sur son compte tweeter [sic] qu'il venait détruire l'Amérique».

Le blog spécialisé dans les technologies Boing Boing note que, depuis, Leigh Van Bryan a rendu son compte Twitter privé. Si c'est quelqu'un qui le suit déjà sur le réseau social qui l'a dénoncé pour faire une mauvaise blague, ça ne lui servira pas à grand-chose!

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte