Monde

Les pays sont-ils plus agressifs lorsqu’ils détiennent l’arme nucléaire?

Slate.fr, mis à jour le 30.01.2012 à 11 h 39

Explosion/ GDK via Wikimedia Commons

Explosion/ GDK via Wikimedia Commons

Selon le chef du Pentagone, Leon Panetta, les Iraniens mettraient «environ un an» à produire suffisamment d'uranium enrichi pour une bombe atomique s'ils décidaient d'acquérir l'arme nucléaire, rapporte Cyber Presse. Les États-Unis feront «tout ce qui nécessaire» pour l'empêcher, a-t-il déclaré. De son côté, Israël a agité le spectre d’une guerre préventive pour contrecarrer cette opération. Mais un Etat pourvu de l’arme atomique est-il plus agressif que les autres? s’interroge The Monkey Cage.

Sur cette question, deux courants semblent s’affronter, l’un affirmant que l’Iran deviendrait plus belliqueux s'il était doté de la bombe nucléaire comme le pense Matthew Kroenig. Au contraire, l’autre courant, représenté par exemple par Kenneth Waltz, se montre plus réservé quant au degré d’agressivité d’un pays qui en est pourvu.

A la lumière des données historiques en la matière, pas de réponse péremptoire à cette question, même si la bombe atomique a toujours été une source d’inquiétude pour la communauté internationale. Par exemple, les Soviétiques et les Etats-Unis avaient envisagé des frappes préventives pour empêcher Mao d'obtenir la bombe, car ils le considéraient, non sans preuves, d'être agressif, dangereux et fanatique. Pourtant, selon The Monkey Cage, la bombe chinoise a sans doute été suivie par un statu quo de la politique étrangère chinoise.

Aussi, par exemple, la Chine, la France, l’Inde, Israël, le Pakistan et le Royaume-Uni ont tous vu une baisse –parfois très importante– de leur implication militaire après qu’ils se sont équipé de l’arme atomique. A contrario, la Russie et l'Afrique du Sud présentent des taux plus élevés dans leur «période nucléaire», mais il ne faut pas oublier que pour l'URSS il y a seulement quatre ans (depuis 1945) sans arme nucléaire.

Infographie de James Fearon
Infographie de James Fearon

Pour autant, The Monkey Cage précise que le fait que les autres membres du club nucléaire ne soient généralement pas beaucoup plus agressifs dans leur politique étrangère après avoir l’arme nucléaire ne signifie pas que l'Iran ne le sera pas.

Au demeurant, les mêmes préoccupations se sont fait entendre au sujet de l'URSS de Staline, la Chine de Mao et la Corée du Nord de Kim Jong-il. Tous ces cas ont suscité les inquiétudes. Mais jusqu'à présent, aucune de ces craintes les plus extrêmes n’a été vérifiée historiquement.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte