Monde

Le nazi devenu le Oskar Schindler de la Chine

Temps de lecture : 2 min

La maison de John Rabe /Thomas Plesser via Wikimedia Commons
La maison de John Rabe /Thomas Plesser via Wikimedia Commons
Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Au départ John Rabe, chef du parti nazi à Nankin, en Chine, n’avait rien d'un héros. Mais, au cours de la guerre sino-japonaise (1937-1945), il s’est illustré en sauvant la vie de milliers de chinois lors de l’épisode dramatique du «Massacre de Nankin». Ce rôle lui a valu différents surnoms laudatifs comme «l’Oskar Schindler de la Chine», selon la formule d'Iris Chang, auteure du «Viol de Nankin»; elle relate l'histoire de ce massacre perpétré par les soldats nippons, notamment à partir du journal intime de John Rabe retrouvé en 1996. Il est également connu en Chine sous le nom de «Bouddha vivant de Nankin», rapporte The Atlantic citant les extraits du livre d'Iris Chang.

Consterné d’assister au sac de la ville et de voir des dizaines de chinoises violées et mutilées, il créé, avec l’aide d’un Comité international, une zone de sécurité qui permettra à des dizaines de milliers de chinois de se réfugier et d’échapper ainsi à la tuerie japonaise. Déterminé à sauver des vies chinoises, Rabe transforma sa maison et son bureau en sanctuaires pour les employés de Siemens –société dont il était le représentant à Nankin- et leurs familles.

Aussi, il a accueilli les célébrations d'anniversaire pour les petits enfants nés de femmes réfugiées vivant chez lui. Généralement, quand un garçon naissait, il recevait le nom de Rabe, et si c'était une fille, le nom de Dora, sa femme.

Newsletters

Un clou chasse l'autre

Un clou chasse l'autre

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio