Culture

People Magazine annonce la rupture de Johnny Depp et Vanessa Paradis

Temps de lecture : 2 min

Le magazine américain People Magazine fait sa couverture sur la supposée rupture de Johnny Depp et Vanessa Paradis.

Bien sûr, les magazines people américains passent leur temps à faire rompre les stars (ou à les faire tomber enceintes, dans la drogue, dans l'alcool...), mais à l'intérieur de la presse people une sorte de hiérarchie de la vérité peut être établie, explique la blogueuse Lainey Gossip.

Radar Online et Star avaient annoncé cette rupture entre l'acteur américain et la chanteuse-actrice française, en couple depuis 13 ans et avec deux enfants, début janvier. A l'époque, Lainey notait que les deux publications faisaient partie du même groupe de presse, et qu'on ne pouvait pas faire autant confiance à Radar qu'à TMZ (le site qui a publié l'annonce de la mort de Michael Jackson en premier), et appelait donc à faire preuve de prudence quant à leur annonce.

Mais People Magazine «n'est pas Star», développe désormais la blogueuse:

«People Magazine ne publie pas un papier comme ça, à propos d'une grosse célébrité, et en plus en couverture, sans y être activement encouragé, sans avoir des garanties qu'il n'y aura pas de répercussions.»

Pour Lainey Gossip, quand People publie un article en une, «on sait que non seulement c'est vrai, mais qu'en plus c'est même pas si neuf que ça. People débarque seulement dans ces situations quand tout a déjà été organisé et quand la star est prête à avancer avec un nouveau plan».

Newsletters

Quand «L'Ordre moral» s'enflamme

Quand «L'Ordre moral» s'enflamme

Véridique et romanesque, le récit du film de Mário Barroso est porté à incandescence par la fusion de la mise en scène et du jeu de son actrice principale.

Lucrative mais contraignante, la rentrée littéraire vue par les libraires

Lucrative mais contraignante, la rentrée littéraire vue par les libraires

Avec près de 500 titres publiés à ce moment de l'année, la clientèle revient en magasin. Mais pour acheter quoi?

Harry, «43 ans, chic type», esclave de George Washington

Harry, «43 ans, chic type», esclave de George Washington

L'incroyable vie de l'esclave du père fondateur américain demeure méconnue aux États-Unis. Will Butler lui rend hommage dans une chanson de son album «Generations» qui sort le 25 septembre.

Newsletters