Monde

Les explications étranges du capitaine du Concordia

Temps de lecture : 2 min

Le Costa Concordia vu depuis la côte de l'île Giglio, en Italie, le 14 janvier 2011. REUTERS/Stringer
Le Costa Concordia vu depuis la côte de l'île Giglio, en Italie, le 14 janvier 2011. REUTERS/Stringer

Francesco Schettino, le capitaine du Costa Condordia arrêté pour «abandon de navire» et «homicide involontaire» après le naufrage du bateau dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 janvier, a livré ses explications ce mardi 17 à une juge des enquêtes préliminaires. Il a depuis été remis en liberté et assigné à résidence.

Explication donnée par le commandant à propos de son départ du navire bien avant que les secours n'aient été organisés correctement: il est tombé dans un canot de sauvetage! The Guardian rapporte ses déclarations lors de son audience:

«Je n'avais même pas un gilet de sauvetage parce que je l'avais donné à l'un des passagers. J'ai essayé de faire monter les gens à bord des canots de sauvetage de manière ordonnée. Soudain, lorsque le navire s’est penché à un angle de 60-70°, j'ai trébuché et j’ai fini dans l'un de ces bateaux. Voilà comment je me suis retrouvée dans le canot de sauvetage».

Schettino s’est également expliqué sur le fait d’avoir dévié de l’itinéraire prévu pour aller près de l'île de Giglio. Selon ses déclarations à l'audience, il était au téléphone avec un capitaine en retraite, et alla près du rivage pour le saluer. Il se dit également pas inquiété par un contrôle d’alcoolémie et de drogues, assurant qu’il n’était pas saoul et qu’il n’avait pas pris de drogue.

Une image bien différente du commandant est peinte lorsqu'on écoute sa conversation téléphonique avec l'officier du port de Livourne, Gregorio de Falco, rapportée par la BBC. Cet appel laisse entendre un commandant qui ne veut pas remonter à bord de son navire pour aider les passagers et membres de l'équipage à évacuer, et l'officier de plus en plus énervé qui lui ordonne d'y repartir.

Voici quelques extraits:

-Vous montez sur le bateau, et vous me dîtes combien de personnes il y a à bord, et ce qu’elles ont. C’est clair? Vous me dîtes s’il y a des enfants, des femmes ou des personnes qui ont besoin d’aide. ET vous me dîtes le nombre de chaque catégorie. C’est clair?
Ecoutez Schettino, vous vous êtes peut-être tiré d’affaire, mais moi je réagis…vraiment très mal. Vous allez avoir beaucoup d’ennuis. Remontez à bord, put…! dit l'officier [...]

-Moi je suis là avec le canot des sauveteurs, je suis là, je ne vais nulle part, arguant qu’il coordonne les secours de ce lieu. [...]

-Vous allez à bord, c’est un ordre, lui assène l’officier.

Le naufrage fait état de 11 morts et 23 personnes disparues. Mercredi, les inspections de l’intérieur du Costa Concordia par les plongeurs ont été suspendues après que le navire ait glissé légèrement de quelques centimètres.

Le danger est que l'épave s'engouffre dans des eaux plus profondes, emprisonnant ainsi les plongeurs à la recherche de victimes et d'éventuels rescapés.

Newsletters

Les suprémacistes blancs sont à l'origine de la majorité des attentats terroristes aux États-Unis

Les suprémacistes blancs sont à l'origine de la majorité des attentats terroristes aux États-Unis

Le terrorisme intérieur venant de l'extrême droite est la menace la plus persistante et la plus mortelle dans le pays.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 17 au 23 octobre 2020

Assassinat de l'enseignant Samuel Paty, désignation de Saad Hariri comme Premier ministre du Liban et reconfinement en Irlande et au Pays de Galles... La semaine du 17 au 23 octobre 2020 en images.

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le président polonais Andrzej Duda testé positif au Covid-19

Le secrétaire d'État à la présidence polonaise Błażej Spychalski a également été mis en quarantaine.

Newsletters