Économie

La «prime contre dividendes» a atteint 420 euros en moyenne

Temps de lecture : 2 min

Monnaie européenne. Acdx via Wikimedia Commons
Monnaie européenne. Acdx via Wikimedia Commons

420 euros: c’est le montant moyen de la «prime contre dividendes» versée en 2011 aux salariés dans les entreprises qui y étaient assujetties, selon le blog du Figaro Les dessous du social, qui s’appuie sur les tous derniers pointages non officiels du ministère du Travail. La somme est inférieure à ce qu’avait estimé le gouvernement, qui tablait sur un versement moyen de 700 euros.

Ce partage des profits est le résultat d'une loi adoptée par le Parlement le 13 juillet 2011, qui crée une nouvelle prime dans les entreprises de plus de 50 salariés dont la moyenne des dividendes versés aux actionnaires a augmenté sur les deux dernières années.

Le montant de cette prime —qualifiée à tort par François Baroin de «prime 1.000 euros»– a créé la polémique, car, en cas de désaccord entre le chef d'entreprise et les représentants du personnel, l'employeur peut décider seul du montant.

Le montant des versements est extrêmement variable en fonction des entreprises. Si elle peut atteindre 1.200 euros chez Hermès, elle s’élevait à 100 euros chez Axa et à seulement 8 euros chez Securitas.

Slate.fr

Newsletters

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Un Japonais puni pour avoir commencé sa pause déjeuner trois minutes en avance

Une attitude «fort regrettable», a commenté sa direction.

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Faut-il les conserver ou les supprimer?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters