Life

La collaboration tue la créativité

Slate.fr, mis à jour le 18.01.2012 à 19 h 14

Cerveau/Nevit via Wikimedia Commons

Cerveau/Nevit via Wikimedia Commons

Dans les entreprises, les écoles ou les centres de recherches, la solitude n’est plus tendance. Elle a progressivement été délaissée au profit du travail en équipe, des open space et des projets communs. Mais le problème de ce mode d’organisation est qu’il amputerait la créativité: «Sans grande solitude, aucun travail sérieux n'est possible», disait Picasso.

Jouir de liberté et d’un lieu privé décuplerait la créativité. D’autant plus que les personnes les plus créatives sont souvent introverties et que dans les travaux en groupe, on observe une certaine tendance à prendre du recul et laisser les autres faire le travai, explique Susan Cain, auteur d'un livre à paraître sur le sujet, dans les colonnes du New York Times.

Cependant, dans certaines entreprises, le travail d'équipe est un moyen stimulant et utile pour échanger des idées. Or, cela fonctionne seulement quand chaque membre travaille de façon autonome sur «sa pièce du puzzle», et non lorsqu’il est astreint à des réunions interminables ou à des conférences téléphoniques bruyantes. Cela rejoint des études qui montrent que les open space peuvent rendre les travailleurs hostiles et distraits.

Une des solutions avancées serait le brainstorming électronique via Internet. La protection de l'écran atténue de nombreux problèmes du travail collectif. C'est un endroit où l’on peut être seul et ensemble en même temps.

Lire l'article entier sur The New York Times.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte