France

Le juge et la pendule du palais de Justice

Slate.fr, mis à jour le 17.01.2012 à 16 h 46

Pendulestyle empire / AndreasPraefcke via Wikimedia Commons

Pendulestyle empire / AndreasPraefcke via Wikimedia Commons

Le magistrat n’a pas pu résister. La pendule style Empire qui «ornait le bureau du président de la cour d’Assises» lui plaisait, il l’a dérobé. Puis apprenant qu’il serait «sans doute confondu par les caméras de vidéo-surveillance», ce juge professionnel âgé de 62 ans l’avait restituée avant de présenter sa démission.  

Le tribunal correctionnel de Paris se prononcera sur son cas ce mardi 17 janvier, nous apprend Le Figaro. L’ex-magistrat qui plaide coupable peut être «puni d’une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende».

Détail non négligeable: ce larcin a été commis lors des délibérations du procès d’Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos,  qui s’est tenu en novembre et décembre 2011. Le magistrat-voleur était «assesseur supplémentaire», il n’a donc «pas participé au délibéré» ni «voté au sujet de la peine de réclusion criminelle à perpétuité infligée à Carlos» mais certains se sont émus de la «faille dans la sécurité que le larcin mettait en lumière en plein procès sensible».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte