Monde

En Chine, les journalistes doivent se délocaliser pour éviter la censure

Slate.fr, mis à jour le 16.01.2012 à 11 h 57

Chinese Newspaper / Rusty Clark via Flickr CC License By

Chinese Newspaper / Rusty Clark via Flickr CC License By

Une nouvelle directive vient limiter d'avantage encore la liberté des journalistes chinois, qui font déjà l'objet de nombreuses pressions.

The Global Times revient sur les conditions d'exercice de la profession de journaliste en Chine, à l'occasion de la mise en place dans la province de Hubei, connue pour être particulièrement hostile aux médias, d'une directive  visant à interdire ses journalistes d'enquêter sur les affaires d'autres régions. Comme les reporters risquent de perdre leur emploi lorsqu'ils enquêtent sur les gouvernements locaux, les rédacteurs en chef ont en effet pris l'habitude de les envoyer dans d'autres provinces chercher les infos que leurs lecteurs veut lire.

Si internet est vu par certains comme un moyen de garantir la liberté des journalistes, une étude de l'Université Sun Yat-Sen à Guangdong citée dans l'article a montré que 40% des journalistes chinois seraient à la recherche d'un nouvel emploi tandis que seuls 13% d'entre eux ont l'intention de continuer à exercer leur profession dans les cinq ans à venir.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte