Monde

Naufrage du Costa Concordia: le bilan provisoire passe à 6 morts

Slate.fr, mis à jour le 17.01.2012 à 11 h 57

Le Costa Concordia vu depuis la côte de l'île Giglio, en Italie, le 14 janvier 2011. REUTERS/Stringer

Le Costa Concordia vu depuis la côte de l'île Giglio, en Italie, le 14 janvier 2011. REUTERS/Stringer

Le bilan du naufrage du Costa Concordia s'établissait à 6 morts au matin du mardi 17 janvier et pourrait passer à 7 si la découverte d'un corps sans vie dans l'épave est confirmée.

La matinée du dimanche 15 avait été marquée par une bonne nouvelle, avec la découverte d'un couple de Sud-Coréens en lune de miel retrouvé vivant dans le Costa Concordia, ainsi qu'un responsable de l'équipage qui était resté sur le pont 3 du bateau, et dont on peut voir le sauvetage par hélicoptère ci-dessous:

Mais les équipes de secours avaient ensuite trouvé deux nouveaux corps sans vie dans le Costa Concordia, plus de 24 heures après le naufrage du bateau de croisière dans la nuit du vendredi 13 à samedi 14 janvier. Les efforts de recherche continuent alors que 29 personnes sont toujours portées disparues sur les plus de 4.000 présentes sur le navire.

Lors du premier black-out qui a suivi la prise d'eau du bateau, les portes des cabines se sont automatiquement verrouillées explique la Repubblica, il est donc possible que certains passagers soient restés à l'intérieur. Les recherches continuent dans l'espoir de trouver de nouveaux survivants.

Le commandant du Costa Concordia a été arrêté pour «abandon du navire» et «homicide involontaire», rapporte la Repubblica.

La boîte noire du bateau a également été retrouvée, affirme le journal, qui précise que le ministère des Transports a ouvert sa propre enquête en plus de celle du procureur.

Le commandant, Francesco Schettino, affirme avoir heurté un rocher qui n'était pas sur ses cartes. Mais plusieurs témoignages de son équipage l'accusent, expliquant que lorsqu'on voyage si près de la côte, on n'utilise plus le pilote automatique et qu'il reste donc à la discrétion du commandant de choisir la distance de navigation de la côte. «Et cette fois-ci, il est allé trop loin».

Le capitaine a également quitté le navire vers 23h30, d'après les enquêteurs, soit plus de trois heures avant que les derniers membres de l'équipage et de la croisière n'aient été évacués.

Les passagers étaient en train de dîner quand le paquebot a heurté un rocher près de l'île de Giglio. Le bateau a commencé à embarquer de l'eau avant de se pencher sur son flanc, finissant dans la position qu'on peut voir sur cette vidéo:

Quand le navire a ordonné l'évacuation, plus de 4.000 passagers ont enfilé leur gilet de sauvetage et se sont dirigés vers les canots prévus pour, dans des «scènes de panique dignes de Titanic», a déclaré une passagère.

On peut entendre les cris et la confusion des passagers dans cette vidéo, ainsi que dans celle ci-dessous, tournée par des passagers américains:

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte