Sports

Le mythe de «l'entraîneur qui a écarté Jordan» est une légende

Slate.fr, mis à jour le 12.01.2012 à 10 h 43

Michael Jordan en 1997. Steve Lipofsky, via Wikimedia Commons.

Michael Jordan en 1997. Steve Lipofsky, via Wikimedia Commons.

En novembre 1978, Clifton Herring avait 26 ans et était entraîneur de basket au lycée de Laney High à Wilmington (Caroline du Nord) quand il a dû sélectionner l’équipe principale et la réserve. Dans la première, il a retenu, chose rare, un deuxième année, Leroy Smith, mais pas un de ses amis dont le shoot était «tout juste bon» et la défense «médiocre», et qui allait pourtant donner plus tard son nom au gymnase du lycée après avoir remporté six bagues de champion NBA et inscrit plus de 30 points de moyenne par match: Michael Jordan.

Dans un très long reportage, Sports Illustrated démonte le «Grand Mythe de la Mise à l’Ecart» du plus grand champion de l’histoire du basket. Le magazine a retrouvé Clifton Herring, «qui a 59 ans, mais en fait 70», souffre de troubles psychologiques, vit éloigné de sa famille et est incapable de gérer son propre argent. Pour la première fois, il donne sa version de l’histoire:

«On m’a critiqué pour avoir écarté Michael Jordan. […] Hein? Il a été placé dans l’équipe réserve. Il n’a pas été écarté du jeu qui l’a fait.»

«Herring et ses assistants savaient que Jordan cirerait le banc en équipe première, donc ils l’ont mis en réserve, et cela a parfaitement marché. Quand il est arrivé en équipe première, il était prêt à diriger l’équipe», analyse le magazine, qui parle d’un «crime imaginaire».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte