Life

Le cannabis meilleur pour les poumons que le tabac

Slate.fr, mis à jour le 12.01.2012 à 10 h 31

Dark Joint 2.0 / Wiros via Flickr CC License By

Dark Joint 2.0 / Wiros via Flickr CC License By

Les amateurs de joints l’affirment depuis des années, fumer du cannabis est moins mauvais pour la santé que fumer du tabac. Jusqu’ici, les études sur le sujet leur donnaient plutôt tort.

Mais une nouvelle étude longitudinale, bien plus complète que la plupart de celles réalisées jusqu’ici, vient donner raison aux partisans d’une consommation modérée de cannabis.

L’étude en question, menée par l’université d’Alabama Birmingham et U.C. San Francisco et financée par le gouvernement fédéral américain a suivi plus de 5.000 hommes et femmes âgés de 18 à 30 ans sur une période de vingt ans. Parmi les volontaires, 37% fumaient du cannabis une fois par semaine, 17% fumaient uniquement du cannabis et leur consommation moyenne était de 2 à 3 joints par jour (à noter que les consommateurs de cannabis américains mélangent rarement la substance avec du tabac dans les joints, contrairement à ce qui se fait en France par exemple).

Le résultat, publié dans le Journal of the American Medical Association: la quantité d’air que les poumons peuvent inhaler et exhaler n’est pas affectée de manière négative par la consommation de cannabis. En fait, fumer du cannabis peut dans certains cas améliorer la capacité pulmonaire. Pourquoi? NPR explique:

«Cela pourrait être dû en partie à l’étirement requis lors de l’inhalation de grandes bouffées qui caractérise la consommation de cannabis.»

Le Nouvel Obs détaille les résultats de l’étude:

«Au fil des années les fumeurs de cigarettes subissent une perte de leurs capacités pulmonaires, contrairement aux fumeurs de cannabis pour qui la consommation de joint n’aurait que très peu d’effets négatifs, voir des effets positifs. En effet, les participants fumant du cannabis rarement ou de manière modérée, ont affiché une amélioration de leurs capacités pulmonaires à deux tests.» 

Où est la mauvaise nouvelle? Il y en a bien une. Si vous avez vécu plus de dix «années joint», c’est-à-dire fumé un joint par jour pendant dix ans, ou fumé du cannabis plus de 20 fois par mois, votre capacité pulmonaire décroît. Conclusion: ne rien fumer du tout reste ce qu'il y a de mieux pour la santé, mais une consommation modérée «peut ne pas être associé à des conséquences défavorables sur les fonctions pulmonaires». Mais les fumeurs de cannabis peuvent ressortir leur vieux bong du placard (ce qui reste illégal et pas sans danger).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte