Life

Armageddon se rapproche d’une minute selon «l’horloge de l’Apocalypse»

Slate.fr, mis à jour le 11.01.2012 à 11 h 57

Atomic Mushrooms. Tumbleweed:-) via Flickr CC Licence by

Atomic Mushrooms. Tumbleweed:-) via Flickr CC Licence by

Avis aux amateurs de prédiction mayas: 2012 démarre bien. L’horloge de l’Apocalyspe («Doomsday Clock»), vient de se rapprocher une minute plus près de minuit. Alors que le jour du Jugement Dernier était prévu pour dans six minutes depuis 2010, il a été avancé à cinq minutes.

C’est en 1947, en pleine Guerre froide, que le journal d’experts Bulletin of the Atomic scientists de l’Université de Chicago met au point cette horloge symbolique représentant les dangers pesant sur l’humanité. Moins elle affiche de minutes restantes avant minuit, et plus la fin du monde est proche. Destinée avant tout à mesurer l’imminence d’une guerre nucléaire, elle a ensuite intégré les menaces pesant sur l’écologie et les risques techniques dans ses calculs.

Si l’horloge de l’Apocalypse joue d’une certaine manière sur l’humour noir, les explications qui accompagnent ses changements sont éminemment politiques.

«Débarrasser le monde des armes atomiques, maîtriser l’énergie nucléaire, réagir face au réchauffement climatiques, sont des défis complexes et interconnectés. Face à de tels problèmes il est difficile de voir où se trouve la capacité de relever ces défis.»

Et les universitaires n’hésitent pas à cibler les points chauds du globe, comme l’Iran ou la Corée du Nord, qui ont récemment relancé leurs programmes nucléaires militaires:

«Les possibilités d’utilisation d’armes nucléaires dans les conflits régionaux aux Moyen-Orient,  en Asie du Nord-Est ou le Sud de l’Asie sont alarmantes.»

Il est vrai que les tensions demeurent très vives en Corée du Nord. Le pays, qui est sorti du Traité de non-prolifération en 2003, avait réalisé deux essais nucléaires en 2006 et 2009. Un troisième essai aurait même été prévu pour 2012, avant la mort de Kim Jong-il. De même, l’Iran a annoncé lundi 9 janvier qu’elle démarrait l’enrichissement d’uranium dans une usine souterraine.

Par ailleurs la tendance n’est pas non plus à l’optimisme en matière de lutte contre le réchauffement climatique. En effet, le sommet de Durban n’a abouti qu’à un compromis décevant, un manque de de réactivité qui fait dire aux experts de Chicago que la planète «pourrait déjà avoir franchi le point de non-retour».

Au vu de ces risques, le bureau du Bulletin a donc décidé de dégrader la «note» de l’Humanité. Quand on vous dit que 2012 commence bien…

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte