Société

Exploration urbaine à haut risque en Russie

Temps de lecture : 2 min

Lana Sator 2011

C'est dans l'usine du fabricant de missiles à carburant liquide Energomash, près de Moscou, que Lana Sator s'est introduite avec d'autes explorateurs urbains afin d'en photographier le coeur. Gizmodo publie certaines des photos de l'exploration, mises en circulation via le blog de la jeune fille.

La bloggeuse a déclaré n'avoir rencontré personne lorsqu'elle et ses amis se sont introduits, à cinq reprises, dans l'usine. Une information qui n'a pas manqué d'alerter le gouvernement russe, qui a immédiatement annoncé vouloir punir les responsables de la sécurité de l'usine.

Malgré des lettres reçues de la part du gouvernement l'invitant à arrêter de diffuser des photos de l'usine, Lana Sator a à ce jour posté près de cent clichés étonnants, quelque part entre fin du monde et film de science-fiction.

Intérieur de l'usine Energomash

Newsletters

Trancher dans le vif

Trancher dans le vif

«Reconfinez-moi, oui, mais pas tout de suite, pas trop vite»

«Reconfinez-moi, oui, mais pas tout de suite, pas trop vite»

[BLOG You Will Never Hate Alone] Juliette Gréco le chantait déjà à son époque. Il faut reconfiner, maintenant, la semaine prochaine, avant Pâques.

L'école n'est pas pensée pour les jeunes filles qui ont leurs règles

L'école n'est pas pensée pour les jeunes filles qui ont leurs règles

Toilettes sales, manque d'intimité et interdiction de sortir pendant les cours participent, en plus du tabou des menstruations, à désavantager les jeunes filles.

Newsletters