Économie

Les Européens devraient se souvenir de la Grande Dépression – et de Keynes

Temps de lecture : 2 min

Migrant MotherWith Color via Flickr cc Licenceby

Avec ses politiques d’austérité, l’Europe va au «désastre». C’est le New York Review of Books qui l’écrit. «Les responsables européens doivent en finir avec leur obsession d’éliminer les déficits». S’ils ne veulent pas «fortement ralentir la croissance pour un bon moment», ils doivent au contraire autoriser pour un temps des «déficits afin de faire redémarrer la croissance».

La situation européenne rappellerait celle qui a précédé la Grande dépression. Et les Européens devraient se souvenir de Keynes qui conseillait aux gouvernements confrontés à une récession de ne pas faire de «larges coupes budgétaires» mais de pousser à la «dépense et de réduire les impôts». En ignorant Keynes, les responsables européens vont «creuser et non pas régler la crise financière et des millions de personnes vont souffrir inutilement».

Conclusion: «Un jour ou l’autre les citoyens européens diront "Non" à leurs leaders». Puisque «ces deux dernières années, l’austérité économique n’a pas même marché une seule fois dans un seul pays européen».

Slate.fr

Newsletters

Chez les trentenaires, les hommes empruntent bien plus à leurs parents que les femmes

Chez les trentenaires, les hommes empruntent bien plus à leurs parents que les femmes

Plus les jeunes adultes vieillissent, plus l'écart entre les genres se creuse.

Avec Locatio, le gouvernement va (encore) emmerder les plus pauvres

Avec Locatio, le gouvernement va (encore) emmerder les plus pauvres

Avec cette start-up présentée par Édouard Philippe comme «innovante», l'État veut restaurer la confiance entre locataires et propriétaires. Mais il existait déjà des dispositifs de garantie.

Andrew Yang, le candidat geek qui veut convertir les États-Unis au revenu universel

Andrew Yang, le candidat geek qui veut convertir les États-Unis au revenu universel

Il n’est pas le plus connu des Démocrates qui briguent la présidence, mais le businessman est sans doute le plus original.

Newsletters