Monde

Barack Obama tente de séduire les électeurs d'Etats décisifs pour la présidentielle

Slate.fr, mis à jour le 09.01.2012 à 15 h 57

Barack Obama à Chicago, le 3 août 2011. REUTERS/Jim Young

Barack Obama à Chicago, le 3 août 2011. REUTERS/Jim Young

Là où Nicolas Sarkozy se livre dans Paroles de Français et où sa femme Carla répond aux questions des lecteurs du Parisien, Barack Obama  pousse l'exercice du Président proche du peuple encore plus loin, avec son «concours des dîners».

Le président américain a dîné pour la seconde fois vendredi 6 janvier avec quatre lauréats du «concours des dîners» organisé dans le cadre de sa campagne électorale, rapporte The Caucus, le blog politique du New York Times. Pour sa seconde édition, les gagnants sont une nouvelle fois issus d’Etats considérés comme décisifs pour sa réélection à la présidence en 2012.

Les quatre convives sélectionnés pour le dîner, dans un restaurant asiatique non loin de la Maison Blanche, étaient originaires d’Etats tenus pour champ de bataille dans la stratégie électorale de 2012. Comme Kathie Toigo, une enseignante qui s’occupe d’étudiants handicapés à Yerington dans le Nevada, Bill Blackwelder, un vétéran de la guerre en Afghanistan de Fayetteville, en Caroline du Nord, Scott Zoebisch, un pompier d'Atlanta en Georgie, et Val Grossmann, un postier de Westminster, dans le Colorado.

Déjà en octobre 2011, pour le premier dîner dans un café de banlieue de Virginie, un des lauréats était une enseignante latino-américaine à la retraite vivant dans le Colorado. Cet état, avec sa population hispanique de plus en plus importante, est une cible de choix pour la campagne de 2012.

Le choix de deux  participants établis l'un dans le Nevada, l'autre dans le Colorado fait écho à la «trajectoire de l'ouest» résumée par John Dickerson sur Slate, à savoir la technique pour gagner des États comme le Colorado, le Nevada et le Nouveau Mexique. «Les électeurs hispaniques vont jouer un rôle très important dans les résultats de ces trois Etats», signale d'ailleurs Larry Sabato, directeur du Centre politique de l'Université de Virginie, au site argentin La Nacion.

Ce type d’événement a pour but de créer un lien avec les électeurs et d’encourager les éventuels leaders d’opinion à voter pour lui en 2012, et doit être une incitation pour les dons en ligne afin de financer la campagne, même si selon le site web de la campagne d'Obama, qui annonce les règles pour le «Dîner avec Barack» , les participants n'ont pas à contribuer à la campagne pour entrer. Mais la donation suggérée pour soutenir la campagne est de 3$ ou plus.

Comment se fait la sélection? Cinquante noms de participants sont tirés au sort, et l’équipe de campagne sélectionne «à sa seule discrétion» quatre lauréats dans l’idée «d’assurer une gamme appropriée de vues et d'intérêts». Elle se réserve également le droit de refuser un participant.

Les donateurs consacrent généralement des milliers de dollars pour assister à des événements de levée de fonds d'Obama. En décembre, par exemple, environ 20 personnes sont venues à une levée à de fonds à l'Hôtel Jefferson dans le centre de Washington, pour 38.500$ par billet (environ 30.000€), explique Real Clear Politics.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte