Culture

Les photos qui ont fait l’histoire, vidées de leurs personnages

Temps de lecture : 2 min

AbuGhraibAbuse-standing-on-box/WikimediaCommons

Kim Phuc, petite Vietnamienne de 9 ans fuyant nue les bombardements américains, immortalisée par le photographe Nick Ut en 1972. Un étudiant chinois faisant face à un char sur la place Tienanmen en 1989. Les tortures d’Abou Ghraib en 2004. Autant d’images chocs, connues de tous et qui ont fortement marqué leur époque.

Dans le projet Fatescapes, présenté par le New York Times, l’artiste slovaque Pavel Maria Smejkal revisite ces clichés, en effaçant informatiquement leurs protagonistes. Il ne reste alors plus que des décors vides, presque banals, mais dans lesquels l’absence de toute vie impose une sorte de silence craintif. Comme si les lieux gardaient en mémoire les atrocités figées sur la pellicule.

«J’ai tendance à penser au processus historique comme quelque chose de vraiment fatal, explique Smejkal au New York Times, quelque chose qui nous dépasse tous.» Un état d’esprit que reflète bien le résultat de ses travaux.

Newsletters

La créatrice de «Friends» regrette d'avoir mégenré la mère de Chandler

La créatrice de «Friends» regrette d'avoir mégenré la mère de Chandler

«C'était une erreur», déclare Marta Kauffman vingt-cinq ans plus tard.

«Peter von Kant» danse avec les flammes

«Peter von Kant» danse avec les flammes

Le nouveau film de François Ozon s'inspire de références multiples à la vie et à l'univers de Fassbinder pour déployer une fresque intime d'une poignante démesure.

Les groupes de jeunes gens en costard exclus des salles diffusant «Les Minions 2»

Les groupes de jeunes gens en costard exclus des salles diffusant «Les Minions 2»

Tout a commencé par un hashtag TikTok.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio