Culture

New York, Londres et Los Angeles, capitales de la pop culture

Temps de lecture : 2 min

Saisissez le sous titre ici

Vinyl Heaven / MatthiasRomberg via Flickr  CC License by
Vinyl Heaven / MatthiasRomberg via Flickr CC License by

New York, Londres et Los Angeles sont à la pointe de la pop culture: c'est du moins la conclusion d'une étude menée par Patrick Adler, doctorant en urbanisme de l'Ucla (l'université de Los Angeles) reprise par The Atlantic Cities et basée sur le top 100 des meilleures chansons de 2011 publié par la rédaction du magazine indé Pitchfork. Le chercheur a établi un classement des 30 villes les plus représentées dans ce top, en se fondant sur des revues de presse et des bases de données qui lui ont permis de déterminer l'origine géographique des artistes.

New York, Londres et Los Angeles sont donc sacrées villes les plus productives en hits, suivies de Toronto et San Francisco. Et si les Français de M83 obtiennent le titre de chanson de l'année au top Pitchfork, la France ne figure même pas dans le graphique de Patrick Adler. Stockholm, Oslo et Copenhague sont en effet les seules villes européennes en dehors de Londres à avoir envoyé un artiste dans le top 30 des villes les plus représentées. Et en proportion de hits pour 100.000 habitants, Bon Iver propulse Eau Claire, petite ville du Wisconsin, en première place.

Slate.fr

Newsletters

En deux ans, je suis passé de Morrissey à Mahler

En deux ans, je suis passé de Morrissey à Mahler

[BLOG You Will Never Hate Alone] Hier encore, je ne jurais que par les Smiths et Joy Division. Aujourd'hui, j'en pince pour Brahms et Schumann. Quelle déchéance.

 «Crépuscule» de Juan Branco, ce qu'il faut garder et ce qu'il faut jeter

«Crépuscule» de Juan Branco, ce qu'il faut garder et ce qu'il faut jeter

L’auteur livre une cartographie intéressante des réseaux de pouvoir en France, mais semble s'arranger avec la vérité.

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

«Un tramway à Jérusalem» en route vers l'utopie nécessaire

Amos Gitaï assemble des situations à bord du transport en commun pour composer avec humour et émotion l'esquisse d'une appartenance collective à un monde que tout divise.

Newsletters