PresidentielleFrance

Des figurants pour soutenir la campagne présidentielle de François Bayrou

Slate.fr, mis à jour le 04.01.2012 à 10 h 54

Saisissez le sous titre ici

REUTERS

REUTERS

Le nouveau site internet de François Bayrou pour la campagne présidentielle 2012 semble être limpide et bien illustré, comme en témoigne la photo d’accueil qui invite chaque internaute à participer à la campagne sous les mains tendues d’une dizaine de prétendus militants du Modem. Mais il semble y avoir maldonne, comme le révèle Laurent Lucas sur son tumblr Followedfr.

En réalisant une petite manipulation informatique, on peut voir la photo en entier sans le texte par-dessus. Et de ce fait, s’apercevoir que la même photo a été utilisée lors d'une campagne de pub pour une mutuelle de santé britannique. Cela semble faire un peu tache pour un parti qui se veut le chantre du Made in France.

D’autant plus que cette photo a également été utilisée par le gouvernement américain pour promouvoir la réforme de l’assurance maladie. Plus surprenant encore, les figurants semblent aussi heureux de faire la promotion d’un site de fax.

En définitive, les pseudo-militants du Modem ne seraient que des figurants posant pour une photo libre de droits que l’on peut voir sur différents sites de banques d’images.  

En France, ce n’est pas la première fois qu’un site d’un parti politique est illustré à partir d’une image étrangère au parti. En septembre, le site «Les Jeunes avec François Hollande» avait publié une photo provenant du meeting de Bercy de Nicolas Sarkozy en 2007 pour mettre en avant «l'appel des jeunes pour François Hollande», avait dénoncé le blog Bisonteint. «On prend ça avec humour... Y a plus grave!», plaisantait Pierre Jouvet, responsable national des «jeunes pour François Hollande». A la suite des railleries que cette erreur avait provoquée sur les réseaux sociaux, la photo a très vite été supprimée.

Suppression qui fera peut-être jurisprudence pour le site de François Bayrou.

Aux Etats-Unis, Herman Cain, ex-candidat à la primaire républicaine de 2012, semble avoir, lui aussi, succombé à la facilité de prendre une photo vendue sur une banque d’images, comme l’a relevé The Atlantic. La photo en question a également servi à mettre en valeur un site pour une marque de sucre sud-africaine mais aussi un site encore en construction.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte