Monde

Décès de Jerzy Kluger, symbole du lien entre Jean Paul II et la communauté juive

Slate.fr, mis à jour le 03.01.2012 à 16 h 04

Saisissez le sous titre ici

L’hommage à Jean Paul II (Vatican)/ Ryan Vaarsi via FlickrCC License by

L’hommage à Jean Paul II (Vatican)/ Ryan Vaarsi via FlickrCC License by

Certaines amitiés ont une portée historique. Jerzy Kluger, ami d’enfance de Jean-Paul II, s’est éteint le 31 décembre 2011 dans un hôpital de Rome, rapporte le Washington Post. Pour beaucoup, il symbolisait le rapprochement entre l’Eglise catholique et le judaïsme initié par l’ancien Pape entre 1978 et 2005.

Karol Jozef Wojtyla et Jerzy Kluger s’étaient rencontrés sur les bancs de leur école natale, à Wadowice, dans le sud de la Pologne, ajoute le Washington Post. La Seconde Guerre mondiale les sépare. Alors que Jerzy Kluger prend part aux combats aux côtés des Alliés après avoir été envoyé au Goulag par le régime soviétique, le futur Jean-Paul II opte pour la lutte pacifique, utilisant le théâtre et la religion comme armes. C’est à cette époque qu’il entre au séminaire clandestin de Cracovie et choisit de devenir prêtre.

Les deux amis reprennent contact dans les années 1960, poursuit The Telegraph. Tandis que Jerzy Kluger se lance dans une entreprise d’import-export, Karol Wojtyla est proclamé Pape en 1978. Dès lors, Jerzy Kluger sera présent à chaque étape de la réconciliation entre  l’Eglise catholique et la communauté juive: en 1986, Jean-Paul II prononce un discours dans la synagogue de Rome présentant les juifs comme «les frères préférés» des chrétiens. Jerzy Kluger est dans la salle. Il est encore là en 2000, lorsque Jean Paul II se rend pour la première fois en Israël, sur le mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem, et demande pardon au peuple juif pour les pêchés commis par l’Eglise catholique durant la guerre.

«Sa mort nous rappelle notre lien avec Jean-Paul II, avec qui une révolution dans les relations entre catholiques et juifs a été réalisée», a déclaré au quotidien israélien Harretz Elan Steinberg, vice-président de Rassemblement des survivants et descendants américains de l’Holocauste.

L'écrivain italien Gianfranco Svidercoschi, cité par l’Express, déclarait en 1993 lors de la parution d’un ouvrage sur la relation entre les deux hommes:

«Avec lui, le jeune Karol Wojtyla a appris beaucoup de choses sur le judaïsme. Kluger a eu une grande influence sur la vie du pape

L’émotion provoquée par la mort de Jerzy Kluger est à la hauteur de la déception de la communauté juive vis-à-vis de Benoît XVI. Comme le rappelait Jacques Benillouche, journaliste pour Slate.fr, la visite du successeur de Jean Paul II en Israël en 2009 n’avait pas provoqué l’enthousiasme. Avec cet ami d’enfance, disparaît aussi une période de l’histoire.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte