Monde

Le palmarès 2011 de l’insignifiant

Temps de lecture : 2 min

Saisissez le sous titre ici

Breakingnews: today they've killed a dead man!/Stefelix via Flickcc licenceby

Le catalogue est varié: la perte du AAA américain, les «fausses» candidatures présidentielles de Sarah Palin et de Herman Cain, et puis «tout ce qui a un lien avec Facebook», la célébration d’un mariage gay dans l’Etat de New York ou bien encore le récit de la relation sexuelle de la jeune Marie Calloway avec un écrivain plus âgé et puis le Thanksgiving de Lady Gaga, le départ de Moubarak en Egypte: voilà quelques-uns des évènements les moins importants de 2011 vus par TheMorningnews.

Au top de ce palmarès américain de l’insignifiance: la mort de Ben Laden. Celui-ci «était à l’avant- garde d’un mouvement déjà en pleine agonie et rendu hors de propos par le printemps arabe». Sa «mort n’aura apporté aucun changement significatif qu’il soit positif (ou négatif) dans la lutte contre le terrorisme», c’est l’exemple parfait d’une «victoire à la Pyrrhus».

Deuxième du palmarès: le mariage princier britannique entre Kate Middleton et le prince William, «un conte de fée» qui a certes un rôle culturel et psychologique. Mais sans véritable portée selon TheMorningnews car il n’y a pas histoires «plus désuètes» que les «contes de fée».

Newsletters

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

La médecine cubaine est aujourd'hui appelée à la fois à protéger la population de l'île face au Covid-19 et à aider divers pays étrangers, dont l'Italie et la France.

Migration: quand le stigmate change de camp

Migration: quand le stigmate change de camp

Le cas des Européen·nes bloqué·es ou expulsé·es de pays étrangers nous invite à réfléchir au sens profond de la liberté de circulation.

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Avec près de 40.000 personnes par kilomètre carré, la propagation du virus serait un désastre.

Newsletters