Culture

25 chansons banales qui ont changé le monde

Temps de lecture : 2 min

Saisissez le sous titre ici

la pochette du single «Panama» de Van Halen (Warner, 1984).
la pochette du single «Panama» de Van Halen (Warner, 1984).

25 morceaux banals mais essentiels: le magazine Mental Floss consacre un top passionnant aux chansons les plus «puissantes» de tous les temps. Pas «les plus belles» ni «les plus importantes musicalement» mais celles qui «ont radicalement changé le monde dans lequel nous vivons».

Prenez Gran Vals, un morceau composé par le guitariste Francisco Tárrega en 1902: en 1993, ce morceau a été transformé en sonnerie de portable par Nokia, et on estime aujourd’hui qu’il est joué 1,8 milliard de fois par jour sous cette forme. Passée à volume maximum sur de gigantesques enceintes, Panama de Van Halen a elle permis, en janvier 1990, aux Américains de faire sortir le dictateur panaméen Manuel Noriega de l’ambassade du Vatican où il s’était réfugié.

Chantée a cappella, Tom’s Diner de Suzanne Vega a été utilisée par l’ingénieur allemand Karlheinz Brandenburg pour fixer la qualité sonore d’un format de compression de morceaux: le MP3. Across the Universe des Beatles pourrait elle devenir «la première chanson qu’entendront les extraterrestres» puisque la Nasa l'a jouée dans l’espace en 2008.

Mais à Slate, notre préférée est sûrement la chanson numéro 10 de la liste, «qui a fait de chaque lien une fête surprise» (vous venez de cliquer sur le lien qui précède? Voilà pourquoi cette chanson est vraiment puissante).

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Le territoire de la Drac Basse-Normandie est à l'origine de la commande, raconte la photographe Céline Clanet. Le but de la mission était de réaliser une série photographique sur les logements de fonction des trois préfets de Basse...

Newsletters