Life

Chez Volkswagen, les BlackBerry prennent aussi des vacances

Slate.fr, mis à jour le 27.12.2011 à 15 h 46

Saisissez le sous titre ici

Un BlackBerry. arrayexception via Flickr CC Licence by

Un BlackBerry. arrayexception via Flickr CC Licence by

Après l’heure, c’est plus l’heure. Voilà ce que les employés de Volkswagen peuvent désormais dire à leur patron. Plus question pour eux d’être dérangés en famille ou pendant leurs loisirs par les emails intempestifs de leurs supérieurs ou collègues.

Car Volkswagen a conclu un accord avec les syndicats pour limiter l’utilisation professionnelle des BlackBerry. Le constructeur de voitures a décidé de s’interdire d’envoyer des messages à ses employés au-delà d’«une demi-heure après» qu’ils aient fini leur journée de travail. Et il ne pourra  reprendre ces envois de messages qu’«une demi-heure avant le début de la journée de travail suivante», rapporte Wired Enterprise, qui reprend un article du Wolfsburger Allgemeine Zeitung.

Cette mesure serait dictée par la double volonté «d’éviter aux employés de se sentir enchainés à leur smartphones» et de faire comprendre aux «patrons qu’il n’est pas raisonnable que ces derniers demandent à leurs employés d’être joignables» même la nuit.

Une limite cependant: cette mesure concerne uniquement les 1.154 employés travaillant sur les sites allemands de Volkswagen. Pas les cadres, ni les employés à l'étranger.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte