Monde

La mort des journaux papier: 2017 aux Etats-Unis, 2029 en France?

Temps de lecture : 2 min

New York Times bundles / mandiberg via Flickr License CC by
New York Times bundles / mandiberg via Flickr License CC by

Et si les journaux papier disparaissaient? Avec plus de 3.775 postes supprimés, aux Etats-Unis, en 2011, selon le blog Paper Cuts, c'est 30% de perte de plus que l'an dernier alors que les quotidiens américains avaient éliminé plus de 2.920 emplois. Cette tendance à la réduction des effectifs ne présage rien de bon pour la survie des journaux papier.

Pire, aux Etats-Unis, l'effondrement pourrait s'accentuer dans les prochaines années, jusqu'à la disparition presque totale du journal papier vers 2017, rapporte le quotidien québécois Le Devoir. En effet, le Center for the Digital Future de la USC Annenberg, prestigieuse école de communication et de journalisme de Californie, prédit que la grande majorité des journaux américains cesseront d'être imprimés d'ici cinq ans.

Cela signifierait que, mis à part les très grands médias (The New York Times et The Washington Post en première ligne) et les très petits, tous les autres journaux se déclineront en version numérique ou disparaîtront. «Nous croyons que les seuls journaux imprimés qui survivront se situeront aux extrémités du spectre, soit les plus grands et les plus petits», résume Jeffrey Cole, directeur du centre, dans un communiqué. Exemple du Christian Science Monitor qui a abandonné l’édition papier quotidienne pour une version numérique.

Ce déclin s'explique en partie par la chute continue des revenus publicitaires passés sous la barre des 24 milliards de dollars, soit la moitié moins du sommet de 49,4 milliards atteint en 2005. On assiste en effet à un abandon de l’information comme support privilégié pour la publicité, ce qui a pour résultat d’entraîner des coupes budgétaires drastiques, dont les citoyens sont les premières victimes. Et cela, malgré la hausse des revenus pour la publicité en ligne avec 803,4 millions de dollars (+8% sur un an) qui ne parvient pas encore à compenser la perte de la version papier.

A l’instar d’une cartographie des victimes de guerre, le blog Paper Cuts sur Newspaperlayoffs dresse une carte de l’hécatombe qui frappe les journaux américains et indique le nombre de postes supprimés dans chaque journal. A en faire pâlir un étudiant en journalisme.

Aussi, le site Future Exploration a édité une chronologie de l’extinction des journaux papier sur la planète prédisant, par année, la mort de la presse écrite selon les pays. Les Etats-Unis sont les premiers sur la liste avec une disparition annoncée dès 2017, la France devrait subir le même sort en 2029.

Jack Shafer, spécialiste des médias pour Slate.com, avait asséné, en 2009, cette phrase assassine: «Il est temps de tuer l’idée selon laquelle les journaux sont essentiels pour la démocratie.» Et d’affirmer que «les journaux américains sont d’autant plus aimés qu’ils disparaissent».

Slate.fr

Newsletters

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

Des amendes pour les mauvais·es élèves et des heures à respecter, la métropole chinoise met les bouchées doubles en matière de recyclage.

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

En Californie, les personnes travaillant pour Uber et Lyft ont été payées pour aller protester contre une loi sur le salariat.

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«J'ai commencé à travailler sur les mennonites boliviens, les membres d'un mouvement chrétien évangélique anabaptiste parallèle à la Réforme protestante, en 2010 parce que j'étais curieux de savoir comment vivait ce genre de...

Newsletters