Life

Une mystérieuse boule de métal tombée du ciel intrigue la Nasa

Slate.fr, mis à jour le 23.12.2011 à 10 h 51

Titan 061010. Jason Major via Flickr, CC Licence By

Titan 061010. Jason Major via Flickr, CC Licence By

Cela pourrait bien être une des histoires de Noël 2011. Les dieux jouent-ils au bowling ou des extraterrestres ont-ils perdu une pièce d'un de leurs vaisseaux?

Plus sérieusement, les autorités de la Namibie ont alerté la Nasa et l'Agence spatiale européenne après l'atterrissage violent dans une zone désertique du nord du pays à 750 kilomètres de la capitale Windhoek d'une mystérieuse boule de métal pesant environ 6 kg et ayant une circonférence de 35 centimètres, explique MSNBC.

Selon le responsable de la police scientifique namibienne, Paul Ludik, qui a attendu plusieurs semaines avant de révéler sa découverte, la pièce de métal a creusé un cratère de trente centimètres dans le sol et de près de quatre mètre de large en heurtant le sol.

Des paysans se trouvant non loin de l'endroit de l'impact, cités par DiscoveryNews, ont affirmé avoir entendu des explosions dans les jours qui ont précédé la découverte de l'objet par un fermier. Pour Paul Ludik, les explosions entendues pourraient être liées au bruit de l'objet dont la vitesse était supérieure à celle du son et celle de la boule de métal atterrissant avec fracas.

La résistance de l'objet qui n'a pas éclaté ou explosé au moment de l'impact ne manque pas d'étonner en tout cas les experts.

Ce ne serait pas la première fois qu'un objet de ce genre atterrit sur Terre et d'autres boules de métal similaires auraient été trouvées en Afrique, en Australie et en Amérique latine au cours des dernières décennies. Du coup, les spéculations se sont multipliées sur la possibilité que ce soit une preuve de l'existence d'une technologie extraterrestre.

Il y a évidemment d'autres hypothèses moins audacieuses selon lesquelles, par exemple, il s'agirait d'un élément d'un grand satellite qui s'est désintégré en rentrant dans l'atmosphère et notamment un des réservoirs utilisés sur certains satellites pour stocker des produits chimiques. Le problème, c'est qu'aucun grand satellite dont des débris intacts pourraient atteindre le sol n'est sensé être entré dans l'atmosphère au cours des dernières semaines et notamment à la fin novembre quand la boule de métal a été découverte.

La Nasa et l'Agence spatiale européenne vont devoir maintenant déterminer la nature de l'objet qui, selon les autorités namibiennes, ne présente pas de danger et a été fabriqué avec une très grande précision.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte