Monde

Un ancien dirigeant de Lehman Brothers ministre de l'Economie espagnol

Temps de lecture : 2 min

La Bourse de Madrid / REUTERS/Andrea Comas
La Bourse de Madrid / REUTERS/Andrea Comas

Le nouveau chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a nommé mercredi 21 décembre Luis de Guindos, ancien président de la banque Lehman Brothers pour l’Espagne et le Portugal de 2006 à 2008, au poste de ministre de l’Economie, rapporte BBC News. Précisons que la banque Lehman Brothers a fait officiellement faillite le 15 septembre 2008 à la suite de la crise financière mondiale née de la crise des subprimes.

Cet ancien secrétaire d’Etat à l’Economie (2002-2004), âgé de 51 ans, a dirigé la grande école de commerce Instituto de Empresa à Madrid et a été chargé du département financier de PriceWaterhouseCoopers, grand cabinet d'audit. En entrant au gouvernement, il endosse la lourde responsabilité de mener un «programme économique exigeant, mêlant austérité et réformes, afin de redresser un pays menacé de récession et frappé par un chômage record (près de 22%)», explique Le Monde. A ce titre, il devra rassurer les marchés financiers, toujours inquiets par la crise de la dette dont l’Espagne ne parvient pas à s’extirper.

Il pense qu’il n’est «pas possible que, quand l'activité chute, les entreprises licencient automatiquement tous les travailleurs temporaires». Aussi, «il n'est pas possible qu'une entreprise dont les revenus baissent de 50% se voie imposer, par la convention collective du secteur, des hausses de salaires équivalentes à l'inflation plus deux points», a-t-il ajouté.

Pour parvenir à réduire les déficits publics et relancer l’économie, le nouveau ministre de l’Economie a annoncé que « la moitié du système financier a besoin d'une deuxième vague de restructuration », et prône la création d’une «bad bank», structure créée spécialement pour débarrasser les établissements financiers des mauvais actifs qui les mettent en difficulté.

Autre pilier économique dans ce nouveau gouvernement de droite, Cristobal Montoro devient ministre des Finances, poste qu’il avait occupé entre 2000 et 2004 sous le gouvernement de José Maria Aznar, précise le journal espagnol ABC. Il avait également dirigé la cellule économique du Parti populaire pendant la campagne de Mariano Rajoy.

Deux autres anciens ministres du gouvernement Aznar font leur entrée au sein du nouveau gouvernement Rajoy composé de 13 ministres. Miguel Arias Cañete, ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, entre 2000 et 2004, réintègre le même ministère afin d’y apporter tout son savoir. Aussi, Ana Pastor, ancienne ministre de la Santé et de la Consommation (2002-2004), devient ministre de l’Equipement.

«La mission de son gouvernement sera de trouver un équilibre subtil entre la relance nécessaire d’une économie stagnante et l’impérieuse nécessité de réduire les déficits publics», rapporte Reuters.

Slate.fr

Newsletters

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Newsletters