Culture

Cambridge met en ligne les écrits d'Isaac Newton

Slate.fr, mis à jour le 14.12.2011 à 13 h 27

Isaac Newton  / Luestling via Wikimedia Commons

Isaac Newton / Luestling via Wikimedia Commons

L’université britannique de Cambridge vient de mettre en ligne une partie des écrits d’Isaac Newton (1642-1727), notamment ses travaux mathématiques, rédigés dans les années 1660. Et prévoit d’ajouter encore des centaines de textes numérisés dans les mois à venir. Les textes seront ainsi disponibles dans le monde entier et téléchargeables gratuitement.

L’ancien étudiant entré à Cambridge en 1661, diplômé en 1665 et directeur de la chaire de mathématiques de 1669 à 1701 a lui-même annoté les textes présentés. Au total, ce sont plus de 4.000 pages accessibles librement sur le site de la bibliothèque numérique, dont l’ouvrage Philosophiæ naturalis principia mathematica, considéré comme une œuvre fondamentale dans l’histoire de la science.

Après sa mort en 1727, ses manuscrits sont passés entre différentes mains, mais ce n’est qu’en 1872 que la bibliothèque de Cambridge a reçu une partie des textes du scientifique anglais.

En 2000, l’Université a acquis une collection importante de lettres et journaux faisant de la bibliothèque universitaire le plus grand collectionneur mondial des écrits de Newton. Le savant anglais est considéré comme «le meilleur et le plus influent scientifique», notamment pour avoir établi la théorie de la gravitation universelle.

Déjà en octobre, Slate avait rapporté que la Royal Society avait mis ses archives historiques en open access, avec plus de 60.000 textes, écrits notamment par Charles Darwin ou Benjamin Franklin.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte