Culture

Un rappeur du Wu-Tang Clan rencontre des profs de Harvard pour son nouvel album

Temps de lecture : 2 min

GZA, membre du groupe Wu Tang Clan / Flowizm via Wikimedia Commons
GZA, membre du groupe Wu Tang Clan / Flowizm via Wikimedia Commons

Gary Grice –alias GZA ou Genius–, membre fondateur du groupe de hip-hop Wu Tang Clan, a profité de sa participation au Black Men Forum à l’université américaine de Harvard pour rencontrer des professeurs de biologie, d’océanographie ou de physique quantique en vue de la conception d’un nouvel album, rapporte Boston Globe.

Connu pour sa soif de connaissances, et ses textes emplis de références scientifiques, entre autres, des clins d’œil à l’astronomie,à la philosophie ou aux échecs, le rappeur américain fait montre d’une vive curiosité alors que «la plupart des rappeurs ne savent pas que les diamants sont des minéraux, qu’ils ont une structure cristalline et que c’est cela qui leur donne leur éclat».

Le professeur de biologie Penny Chisholm lui a dispensé un cours de biologie marine, précisément sur une bactérie aquatique photosynthétique appelée prochlorococcus. Le rappeur s’est empressé d’ajouter:

«Je pense que ce serait bien dans une chanson de rap.»

Slate.fr

Newsletters

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

Un essai passionnant raconte comment Henry Howard Holmes a utilisé les innovations de la révolution industrielle pour construire de ses mains un véritable temple du meurtre.

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

Des voies aussi différentes qu'également originales pour explorer et donner à comprendre la réalité.

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

Newsletters