PresidentielleFrance

Comment Martine Aubry réécrit ses interviews

Slate.fr, mis à jour le 07.12.2011 à 18 h 28

Martine Aubry, le 9 avril 2011, lors d'un conseil national du PS. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

Martine Aubry, le 9 avril 2011, lors d'un conseil national du PS. REUTERS/Gonzalo Fuentes.

Un problème technique sur la partie payante du site de Libé a fait apparaître pendant quelques minutes la version non corrigée de l’entretien que Martine Aubry a accordé mercredi 7 décembre au quotidien. Le Nouvel Obs en profite pour comparer la version originale et celle relue par la première secrétaire du Parti socialiste.

Même si le procédé est connu, on a tendance à oublier que la première version d’une interview à la presse écrite n’est presque jamais diffusée telle quelle, elle est en fait très souvent réécrite, sans que les médias en fassent forcément mention.

Dans le cas de l’interview de Martine Aubry, les différences sont frappantes, comme en atteste les deux réponses à la question «Comment travaillez-vous avec [François Hollande]?»:

Version corrigée. De manière très proche et dans la confiance. […] Tout le parti est mobilisé pour que François Hollande gagne en 2012.

Première version. N’en déplaise à un ou deux, cela se passe très bien. Tous les amis ici, de Fabius à Delanoë […].

Le Nouvel Observateur fait malicieusement remarquer que les «un ou deux» à qui cela déplaît ont disparu. De même que les noms de ses partisans à la primaire, pour éviter de montrer qu’il y aurait deux camps...

Retrouvez ceux qui feront 2012 sur Wikipol.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte