Life

Des cellules souches dans nos dents de lait

Slate.fr, mis à jour le 07.12.2011 à 12 h 09

Un laboratoire de recherche sur les cellules souches en Corée, le 07 juillet 2011. REUTERS/Jo Yong hak

Un laboratoire de recherche sur les cellules souches en Corée, le 07 juillet 2011. REUTERS/Jo Yong hak

Pourra-t-on être soigné grâce à nos dents de lait? Une nouvelle banque de stockage des cellules souches vient d’ouvrir ses portes à Châtel St-Denis en Suisse. Il s'agit du deuxième laboratoire mi-privé mi-public fondé par le groupe britannique Future Health Biobank dans ce pays et il  propose de conserver non seulement des cellules souches issues du sang et du tissu du cordon ombilical, mais aussi celles venant des dents de lait rapporte le quotidien suisse Le Temps.

Comment ça marche? Les parents doivent extraire une dent de lait de leur enfant et lui prélever un peu de sang; Le Temps précise qu’il est d'ailleurs préférable que la dent soit enlevée avant qu’elle ne tombe toute seule. En payant 2.595 francs suisse (soit un peu moins de 2.100 euros), les cellules souches sont ensuite extraites de la pulpe dentaire par les chercheurs du laboratoire et stockées à très basse température ( -190°C environ). Selon Catherine Clairet, directrice de la filiale Suisse de Future Health Biobank, la banque sera alors capable de «les conserver durant 25, 50 ou même 75 ans».

Mais en quoi est-il utile d’utiliser des dents de lait? Catherine Clairet explique en fait qu’elles sont très précieuses pour la guérison de certaines maladies:

«Celles-ci possèdent un réservoir de pulpe dentaire dont l’intérieur contient des cellules souches mésenchymateuses. Elles ont la capacité de se transformer en plusieurs autres types de cellules qui pourront réparer d’ici quelques années des articulations, des muscles, des os, des nerfs ou même des lésions cardiaques. Elles devraient également offrir des perspectives intéressantes dans l’ingénierie dentaire. La médecine progresse très rapidement et le spectre des applications est destiné à s’élargir au cours des prochaines années.»

Le Temps note par ailleurs que de plus en plus de sociétés privées ou publiques proposent de stocker des cellules souches depuis la Suisse, et pas uniquement issues des dents de lait. Le site d’information suisse TSR Info précise quant à lui que si la conservation de ces cellules à un tel succès en Suisse, c’est parce qu’elles permettent de traiter certaines maladies du sang, comme la leucémie. Sur Slate, Jean-Yves Nau rapportait en novembre 2011 aux Etats-Unis qu'une équipe de chercheurs a pour la première fois réussi à montrer que les cellules souches sont utiles pour améliorer les performances d'un coeur aux artères bouchées.

De son côté, le Figaro explique que cette pratique a aussi été lancée en Grande-Bretagne. En 2007, le célèbre homme d’affaires britannique et fondateur de Virgin, Richard Branson a par exemple décidé de créer une société permettant de conserver les cellules souches sanguines des nouveaux-nés en congelant le sang de leur cordon ombilical. Maintenant plusieurs entreprises privées de ce genre existent en Grande-Bretagne.

Dans d’autres pays, comme en France et en Italie, la conservation des cellules souches à des fins thérapeutiques est interdite, rappelle le Figaro. Elle est aussi dénoncée par le Groupe européen d’éthique des sciences et des nouvelles technologies, une instance de l’Union européenne chargée de se prononcer sur les questions éthiques posées par les nouvelles découvertes scientifiques.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte