Monde

8 Ferrari et plusieurs Mercedes démolies dans un carambolage au Japon

Slate.fr, mis à jour le 05.12.2011 à 14 h 39

Ferraris détruites dans le carambolage, Japon le 5 décembre 2011. REUTERS/KYODO Kyodo

Ferraris détruites dans le carambolage, Japon le 5 décembre 2011. REUTERS/KYODO Kyodo

C’est probablement l’un des carambolages les plus chers de l’histoire. Sur une autoroute dans le sud-ouest du Japon, huit Ferrari (des F512, F355, F430 et F360) et une Lamborghini Diablo, ainsi que trois Mercedes-Benz, ont été impliquées dans un énorme accident, rapporte le Telegraph. La route a dû être fermée pendant plus de six heures.

La vidéo ci-dessous permet de saisir l’ampleur des dégâts, avec notamment les carcasses des Ferrari endommagées ou complètement démolies et des débris de ferraille et de verre qui jonchent le sol sur plusieurs centaines de mètres.

Des témoins expliquent avoir entendu un «immense bruit» lors de l’accident. Les circonstances  de la collision restent floues, mais la plupart des voitures, qui roulaient toutes du même côté à l’exception  d’au moins une Mercedes CL 600, devaient probablement se rendre ensemble à une «journée club» selon  le site du magazine Turbo.fr. Il est en effet difficile d’imaginer qu’une telle concentration de voitures de luxe soit le fruit du hasard. Le Telegraph note que l’accident a aussi impliqué une Nissan GT-R Skyline, et une berline qui n’a rien d’une voiture de course, une Toyota Prius, dont le conducteur «doit encore se demander ce qui lui est arrivé», comme on peut le lire sur un blog du Figaro…

Heureusement, il n’y a pas eu de blessé grave, mais l’addition s’annonce salée, ironise le Telegraph. Les dommages sont tels, certaines voitures étant presque complètement détruites, que ces biens de luxe se sont désormais transformés en tas de ferrailles excessivement coûteux. Selon la BBC, les frais d’assurance et de réparation pour les véhicules encore à peu près en état s’élèvent en effet à 3 millions d’euros. Pour le magazine Turbo, cet incroyable accident est l’occasion de faire un peu d’humour:

«Les jours à venir s’annoncent un peu délicats pour les assureurs concernés.»

Apparemment le carambolage se serait produit au moment où la Ferrari de tête s’est mise sur la voie de gauche et a percuté la barrière de sécurité centrale. Elle a alors rebondi pour toucher une autre voiture sur la voie de droite. Cela a causé une réaction en chaîne sur plusieurs centaines de mètres, alors que les véhicules de derrière essayaient en vain d’échapper à la collision. Les secours arrivés sur place précisent que la route était très humide.

Correction: contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, la Ferrari F355 n'est plus vendue en magasin, et on comptait parmi les modèles impliqués des F360 et F430 et non F460.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
accidentFerrarivoitureluxeprix
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte