Monde

La Chine, l'empire du solaire

Slate.fr, mis à jour le 30.11.2011 à 12 h 36

 Panneau solaire  / Nikko59 via Wikimedia Commons

Panneau solaire / Nikko59 via Wikimedia Commons

Les fabricants chinois de panneaux solaires sont positionnés comme les meilleurs compétiteurs mondiaux en raison de leur capacité à concevoir des produits de bonne qualité, très efficaces et à moindre prix, rapporte Smart Planet. Après avoir inscrit les énergies renouvelables dans leur nouveau plan quinquennal, les Chinois sont en passe de devenir les leaders de ce secteur, devant les Etats-Unis et le Japon.

Mais l’industrie de l’énergie solaire est actuellement dans la tourmente. «Elle s’est largement développée dans les années 2006-2007, sans que la demande ne suive l’offre; ce qui a entraîné une forte pression à la baisse des prix», précise Ralph Romero, directeur de Black and Veatch, entreprise d’ingénierie spécialisée dans l’énergie.

Cependant, «il y a des survivants, qui présentent des caractéristiques communes», affirme-t-il. Ce sont ceux dont la marque possède une forte notoriété, ceux qui peuvent produire à des coûts moindres tout en offrant des panneaux solaires de haute qualité et de grandes performances.  

Si Ralph Romero hésite à désigner un grand gagnant, il reconnaît néanmoins que les entreprises chinoises possèdent ces caractéristiques. Mais les avantages qui feront la différence seront «la technologie des fabricants, leurs équipements et la formation du personnel».

Il explique que «le principal avantage des Chinois réside dans du matériel de qualité fabriqué à moindre coût (80% du prix total), et le travail ne représente qu’une faible proportion (10%) dans le coût global de fabrication des panneaux solaires».

De son côté, SolarWord, premier fabricant du secteur aux Etats-Unis, a demandé, le mois dernier, à l’administration Obama «d'imposer des sanctions commerciales à la Chine afin de lutter contre la concurrence de ce pays, accusé de subventionner abusivement ses exportateurs», selon l’AFP. La filière photovoltaïque chinoise a rejeté, mardi 29 novembre, la plainte antidumping américaine «estimant qu'elle risquait de gravement entraver le développement des énergies vertes».

Par ailleurs, si les fabricants chinois de panneaux solaires ont contribué à développer le commerce mondial de ce secteur, ils sont néanmoins «très dépendants des exportations, dont une grande part est dirigée vers l'Europe, aujourd'hui menacée par la crise de la dette».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte