Culture

Les sept leçons de la série Star Trek

Temps de lecture : 2 min

Affiche de la série Star Trek. NBC
Affiche de la série Star Trek. NBC

David Borgenicht, président de la société d’édition américaine Quirk Books, est depuis son plus jeune âge un grand fan de Star Trek. A l’occasion de la sortie de son livre The Star Trek book of opposites, il évoque dans un article du Huffington Post ce que la célèbre série américaine lancée par Gene Roddenberry dans les années 1960 lui a apporté comme enseignements.

David Borgenicht explique que sa passion pour Star Trek n’est pas simplement liée aux incroyables décors et costumes de la série (comme on peut le voir ci-dessus dans l'extrait), ni aux performances des acteurs comme Leonard Nimoy jouant le mythique Spock, mais aussi et surtout à ce qu’il a «appris de ses amis à bord de l’Enterprise», en référence au vaisseau spatial utilisé par les héros de la série.

Pour lui, on peut énumérer sept grandes leçons de vie de Star Trek, parmi lesquelles:

  • Exprimer ses émotions est bon pour la santé: Bien sûr, McCoy semble en colère quand il s’exclame «Nom de Dieu, Jim! Je suis un docteur et non un mécanicien/ maçon/devin», mais il savait qu’en exprimant sa frustration, il pourrait passer à autre chose.
  • Porter du rouge fait de vous une cible: Selon Borgenicht, c’est vrai des voitures, de robes et surtout des chemises.
  • La force la plus puissante dans l’univers est l’amitié: c’est plus fort que les torpilles à photons, et plus stable que la vitesse supraluminique.

Newsletters

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Ils auraient moins souffert psychologiquement que les autres depuis le début de la crise sanitaire.

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

La série de Netflix est un portrait romancé du pays pendant la Régence.

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

Dans un documentaire disponible en VOD, le réalisateur du film dévoile les influences et les partis pris qui l'ont aidé à réaliser cet éternel classique.

Newsletters