Life

A quand le chauffage au serveur informatique?

Slate.fr, mis à jour le 29.11.2011 à 11 h 03

Un serveur informatique Kreg Steppe via Flickr CC License by

Un serveur informatique Kreg Steppe via Flickr CC License by

Cela se présente comme un pari gagnant-gagnant: la chaleur dégagée par le système de refroidissement des serveurs informatiques, accrue notamment par le recours croissant au cloud computing, pourrait être récupérée pour chauffer les immeubles raccordés au réseau.

Six chercheurs de l'université de Virginie et du département recherches & développement de Microsoft y travaillent, dans la prévision d'une crise de l'alimentation électrique pour ces «data centers» qui concentrent une importante quantité de serveurs informatiques, raconte le New York Times.

Par exemple, Google révélait qu'en septembre sa consommation électrique équivalait à celle de 200.000 foyers, soit une consommation continuelle de 260 millions watts, l'équivalent de 25% de la production électrique moyenne d'une centrale nucléaire. En France, les «fermes» de serveurs informatiques consomment près de 7% de l'électricité, sept fois plus qu'en 2005. 

«L'électricité est la colonne vertébrale des data centers. Les machines ne doivent jamais s'arrêter», avertit Fabrice Coquio, directeur de la société Interxion, fournisseur d'espace de colocation informatique, interrogé par le Monde. A Marne-la-Vallée, Disney réfléchit à l'utilisation de la chaleur produite par des centres de serveurs informatiques situés à proximité pour chauffer un quartier neuf en cours de construction.

Au-delà de l'intérêt électrique, les chercheurs estiment qu'il y a également une opportunité financière à saisir. 40 serveurs informatiques coûtent approximativement 16.000 dollars, incluant le coût de la construction des centres et leur refroidissement. Si ces serveurs étaient concentrés dans des habitations individuelles, le coût est évalué à 3.600 dollars par an. «L'entreprise pourra ainsi payer les frais d'électricité domestique et cela lui serait toujours financièrement avantageux», résume Randall Stross pour le New York Times. L'été, si les résidents ne souhaitent pas avoir du chauffage, il est possible de réorienter l'air chaud vers l'extérieur, tant que la température extérieure n'excède pas les 95 degrés Fahrenheit.

Est-ce bien sûr?

Pour Rebecca Boyle, la sécurité n'est pas assez prise en compte dans la mise en place d'une telle mesure. «Comment les compagnies high-tech peuvent s'assurer que les données confidentielles de leurs clients sont en sécurité au sous-sol de la maison de personnes inconnues? Que faire en cas d'inondations, pannes de courant?», écrit-elle dans Popular Science.

Pour éviter le gaspillage d'énergie nécessaire pour refroidir leurs serveurs, des compagnies comme Apple et Facebook comptent sur les énergies dites renouvelables. Facebook a récemment annoncé la construction d'un «data center» au nord de la Suède qui fonctionnerait principalement sur de l'hydroélectricité; Google a déjà un centre de serveurs informatiques en Finlande, utilisant l'eau froide de la mer Baltique plutôt que de refroidir l'air ambiant pour l'injecter dans les fermes de serveurs. Apple mise sur un centre qui fonctionnerait sur de l'énergie solaire à côté de celui que la compagnie a déjà en Caroline du Nord.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte