Monde

Les juifs orthodoxes menacent-ils l'ambiance laïque à Tel Aviv ?

Slate.fr, mis à jour le 24.11.2011 à 15 h 48

Un groupe des juifs à Israël,  rabend via Flickr CC License by

Un groupe des juifs à Israël, rabend via Flickr CC License by

Les laïcs de Tel Aviv s’inquiètent de plus en plus: selon eux, les ultra-orthodoxes envahissent les quartiers et menacent «l’ambiance laïque» de leur ville, rapporte le journal allemand TAZ.  Pour empêcher que la ville «noircisse» (les orthodoxes sont vêtus de noir), quelques citadins ont alors créé le «Forum pour la protection de la mode de vie laïque». Partout dans le pays, l’association organise des manifestations.

Un des fondateurs est Ram Vromen, né 1969 à Tel Aviv. Dans le TAZ, il raconte qu’il regrette, entre autres, la disparition d’un ancien cinéma au profit d'une yechiva, un centre d'étude de la Torah. Pour Ram Vromen, c'est un des nombreux exemples de l'avancée des orthodoxes dans la ville. Une école pour filles orthodoxes, une école maternelle et une école talmudique auraient également vu le jour, écrit le quotidien. «Les orthodoxes poursuivent clairement un but: convertir les juifs laïcs», s’énerve Ram Vromen. Ils arrêteraient notamment les enfants qui sortent des écoles.

Les difficultés entre laïcs et ultra-orthodoxes font aussi débat dans les médias israéliens. Dans le quotidien Haaretz, les militants du forum soulignent qu'ils ne veulent pas une guerre de religion. «Nous lutterions avec la même force contre l'ouverture d'une discothèque dans une zone d'habitation», dit un membre de l'association. 

L'influence croissante des ultra-orthodoxes se manifeste aussi par une ségrégation sexuelle renforcée, partout dans le pays. L’agence presse AP rapporte que ce phénomène progresse à grande vitesse à Jérusalem et apparaît également dans la région de Tel Aviv. Même si les juifs laïcs y sont «l’immense majorité, et (que) la vie ressemble à la plupart des villes occidentales». Ça pourrait bientôt changer. Le journal israélien Jerusalem Post explique qu'à cause d’un taux de natalité très élevé, la «proportion des Juifs ultra-orthodoxes dans la population nationale devrait passer de 9% actuellement à 15% en 2025». Selon le journal, les tensions entre laïcs et croyants sont fréquentes:

«Les ultra-orthodoxes sont souvent accusés de préférer les études religieuses au travail, et de rejeter la société moderne tout en vivant à ses crochets.»

 

 

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte