Monde

Vidéo: des Chinois casseurs de réfrigérateurs Siemens

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran
Capture d'écran

Comment une porte qui ferme mal dégénère en une crise d'image... Le blogueur chinois Luo Yonghao et d’autres internautes ont détruit des réfrigérateurs de la marque Siemens devant le siège de la compagnie à Pékin. Une vidéo sur Spiegel Online montre les hommes frappant à coup de marteaux les appareils ménagers. Le groupe reproche à l’entreprise allemande le fait qu’elle refuse d'admettre des défauts de conception, rapporte le site German.China.Org.CN.

Déjà en septembre, Luo Yonghao avait déclaré que la porte de son réfrigérateur se fermait difficilement. «Jamais je n’achèterai aucun produit de cette marque de merde. Les appareils japonais sont beaucoup mieux construits», avait-il écrit sur le Twitter chinois, Weibo.

Siemens s’est contenté de publier le numéro de service après-vente et de jurer qu’il s’agissait d’un cas isolé. Par la suite, des centaines de Chinois ont également déclaré des problèmes, mais l’entreprise tout de même refusé de s'excuser, comme le réclame Luo Yonghao.

Depuis, l’affaire fait débat dans les médias chinois et a dégénéré en «véritable désastre pour la marque Siemens», raconte le quotidien suisse NZZ.

«Les médias chinois se demandent pourquoi les Allemands n’ont pas pu empêcher qu’une petite réclamation devienne une telle crise de réputation.»

Slate.fr

Newsletters

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Bébé royal, légalisation du cannabis au Canada et «meurtre de masse» en Crimée... La semaine du 14 octobre en images. 

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Pourtant, le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé à résoudre ce problème qui mine les réserves des Premières Nations depuis des années.

Newsletters