France

Les douze comptes cachés de Liliane Bettencourt

Slate.fr, mis à jour le 21.11.2011 à 15 h 55

Liliane Bettencourt au Prix L'Oreal-Unesco, le 3 mars 2011/ REUTERS/Charles Platiau

Liliane Bettencourt au Prix L'Oreal-Unesco, le 3 mars 2011/ REUTERS/Charles Platiau

Douze comptes. Ce ne serait pas deux ou trois mais douze comptes que Liliane Bettencourt, et son mari André, auraient dissimulé pendant des décennies en Suisse et à Singapour. C’est ce que révèle un rapport de synthèse de l’administration fiscale, en date du 31 août 2011, auquel Médiapart a eu accès.   

On savait déjà, grâce au «dictaphone-espion» du maître d’hôtel de l'héritière de l'empire L'Oréal qu’outre la Suisse, Singapour avait la préférence de l’un des conseillers de la milliardaire. Dès septembre 2010, L’Express avait d’ailleurs évoqué les «comptes voyageurs» de cette dernière.   

Cette fois-ci, on découvre que ces comptes, quatre fois plus nombreux qu’on ne le pensait, ont «connu une existence mouvementée ces trois dernières années, avec de vertigineuses disparitions de capitaux qui restent, pour l'instant, inexpliquées», selon Médiapart.   

«Certaines sommes  en jeu donnent le tournis» avec des virements à dix chiffres qui concernent des millions d’euros mais également d’autres virements de «moindre  ampleur».

«Où est passé l'argent et à quoi a-t-il servi?», questionne le site payant. Autrement dit, qui sont «les heureux bénéficiaires du trésor caché des Bettencourt»? La première fortune de France et «soutien inébranlable de Nicolas Sarkozy», dixit Médiapart, aurait-elle profité de «clémence fiscale» entre 2007 et 2010? Ce seront aux «juges de Bordeaux, chargés des différents volets de l'affaire Bettencourt, notamment ceux concernant le blanchiment de fraude fiscale et le financement politique» de répondre.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte