Monde

La CIA privée d'informateurs au Liban

Temps de lecture : 2 min

Le leader du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, sur la chaîne télévisée Al-Manar REUTERS/Ali Hashisho
Le leader du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, sur la chaîne télévisée Al-Manar REUTERS/Ali Hashisho

En juin 2011, le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, avait affirmé que son mouvement créé en 1982 avait été infiltré par les renseignements américains. Une annonce qui avait été démentie par l'ambassade américaine qui suggérait que la mouvance d'obédience chiite faisait face à des problèmes internes et que ces accusations étaient «sans fondement».

Pourtant, la CIA a été contrainte de réduire ses activités d'espionnage au Liban, affirme le Los Angeles Times dans son édition du dimanche 20 novembre 2011, après l'arrestation de plusieurs de ses informateurs, selon des responsables américains. Le bureau de Beyrouth «a fait faillite», explique de manière imagée une source au LA Times.

Pour savoir si des agents de la CIA ont une part de responsabilité dans ces fuites, le président de la commission du renseignement à la chambre des Représentants, Mike Rogers, s'est rendu au Liban bien qu'un flou persiste autour des circonstances dans lesquelles ces informateurs auraient été identifiés. Selon une source citée par le Los Angeles Times, «des agents de la CIA auraient rencontré une série d'informateurs libanais dans un Pizza Hut local, permettant au Hezbollah et aux autorités libanaises d'identifier ces derniers».

Par ailleurs, certains responsables américains sont accusés d'avoir ignoré un e-mail adressé au chef du bureau de la CIA à Beyrouth indiquant que des informateurs risquaient d'être identifiés à force d'utiliser le même téléphone portable pour contacter des agents de la CIA.

L'agence de presse AP, qui apporte des précisions à l'article du Los Angeles Times, estime que «la crise libanaise est un autre contretemps qui frappe les services de contre-intelligence de la CIA dans sa tentative de diminuer la capacité de son ennemi à rassembler des informations.»

Newsletters

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Le 15 septembre, les dirigeants d'Israël, des Émirats arabes unis et de Bahreïn se sont retrouvés à la Maison-Blanche pour apposer leurs signatures aux accords d'Abraham. Il s'agit de deux traités de paix entre Jérusalem et Abou Dabi d...

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

Les défenseurs de cette doctrine affirment qu'elle protège les intérêts de l'État turc et réfutent les accusations d'expansionnisme.

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

En interrompant la diffusion des conférences de presse de la Première ministre sur la pandémie de Covid-19, la chaîne britannique s'est attirée les foudres de nombre d'Écossais·es.

Newsletters