Culture

Les tweets oubliés des anciennes stars d'Hollywood

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran
Capture d'écran

Dans le magazine Vanity Fair, le scénariste et journaliste américain Bruce Feirstein imagine un scénario. Dans sa fiction, les anciennes stars de l’âge d’or d’Hollywood étaient déjà fans de Twitter. Inventeur du réseau social, selon Vanity Fair: l’actrice Hedy Lamarr. En buvant des cocktails au Mocambo Club, elle aurait inventé le micro-blogging avec l’aviateur Howard Hughes.

Selon le récit de Bruce Feirstein, il aurait retrouvé ces tweets oubliés au fond d'une mine de sel abandonnée du Kansas. «Cette découverte jette un éclairage concis et rafraîchissant sur l’histoire des film classiques», déclare-t-il, avant de «reproduire» des tweets de Greta Garbo, Clark Gable et autres acteurs américains. Charlie Chaplin, par exemple, s’inquiète de l’avenir de film muet:

«Bouleversé. Ne peux manger. J'use mes semelles à chercher des idées pour mon prochain film. Vous pensez que ce truc de “son” va rester?»

Une autre conversation révèle le chaos pendant le tournage du film Casablanca. Peter Lorre, alias MrMoto sur Twitter, propose à Humphrey Bogart, alias Bogie99, de quitter le lieu de tournage et de retourner à Los Angeles: «J’ai entendu qu’ils payent pas mal en ce moment.»

Pourquoi les vedettes d’hier ont abandonné le micro-blogging, se demande Bruce Feirstein. Rien n’est prouvé, résume-t-il:

«Quelques historiens disent que la technique était victime de son succès, détruite par des grands pontes inquiets de son influence subversive. D’autres croient qu'avec l’invention du téléphone, les acteurs d’Hollywood ont trouvé un moyen de communication plus émotionnel qui leur permet de crier leur rage et de raccrocher le combiné en colère.»

Newsletters

«City Hall», ce que signifie le mot «démocratie» en Amérique

«City Hall», ce que signifie le mot «démocratie» en Amérique

Frederick Wiseman compose avec cette plongée dans les actions de la mairie de Boston, une exceptionnelle mise en lumière des mécanismes de la politique.

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

[BLOG You Will Never Hate Alone] L'école doit demeurer un lieu de rassemblement où chacun se sent comme chez lui.

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

Dans cet épisode de Poire et Cahuètes, on se penche sur deux livres de la rentrée qui ont fait beaucoup parler: Moi les hommes, je les déteste, de l'écrivaine et féministe Pauline Harmange (Éditions du Seuil), et Le Génie lesbien, de la...

Newsletters