Monde

Mongolie: un «bouclier de glace» pour rafraîchir la capitale

Temps de lecture : 2 min

Cimes enneigées / Szumyk via Wikimedia Commons
Cimes enneigées / Szumyk via Wikimedia Commons

Pour combattre les effets néfastes du réchauffement climatique et l'effet d'îlot thermique urbain, la Mongolie prévoit de créer en hiver un immense bloc de glace aux abords de sa capitale, Oulan-Bator, qu’elle utiliserait pendant la période estivale pour limiter les dépenses de climatisation, rapporte The Guardian.

Les scientifiques à l’origine du projet affirment que cela va réduire la consommation d’énergie des climatiseurs et réguler l’approvisionnement d’eau potable ainsi que l’irrigation. En cas de succès, le procédé pourrait être exporté à d’autres villes, notamment dans le nord du pays.

Le principe est de créer des plaques très épaisses de glace provenant de l’eau des rivières qui, par certaines fissures, regèle par-dessus les couches de glace déjà formées et qui se superposent. Ce processus crée ainsi un glacier artificiel.

La qualité de ces «naleds» –couches successives de glace– est connue depuis des centaines d’années. L’armée nord-coréenne les avait utilisés pour construire des ponts au-dessus des rivières.

«Tout le monde est paniqué par la fonte des glaciers et des calottes glaciaires, mais personne encore n’a trouvé d’alternatives écologiques», déclare Robin Grayson, géologue mongol. Il précise que le processus peut fonctionner dans les villes où les chaleurs de l’été sont insupportables et dans lesquelles la période hivernale comprend des températures oscillant entre -5 et -20 degrés.

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters