Monde

Les New-Yorkais réclament la coupe «jeunesse hitlérienne»

Temps de lecture : 2 min

Win Butler, band leader de Arcade Fire aux Eurockéennes de Belfort 2011.  Rama via Wikimedia Commons License by

Les jeunes Européens et les jeunes Américains sont fans d’un certain style de coiffure: cheveux courts sur les côtés, longs au-dessus de la tête et le tout bien gominé. Sam Buffa, coiffeur à Manhattan, a surnommé cette coupe le «McSqueeb modifié» mais ses clients eux demandent la coupe «jeunesse hitlérienne», rapporte le New York Times.

Parmi les adeptes des coupes années 1930, on retrouve le styliste Hedi Slimane ou encore Win Butler du groupe Arcade Fire.

Doit-on y voir un affichage politique? Le New York Times balaie l'argument:

«Il est peu probable que tous ces hommes se réfèrent au national-socialisme, mais les accroche-cœurs et les tempes coupées à ras suscitent des sentiments négatifs parmi tous ceux qui ont vu le film de propagande Le triomphe de la volonté de 1935.»

A Berlin, le passé pèse plus lourd et personne ne fait référence au national-socialisme à propos de cette coupe de cheveux, raconte le journal.

Selon le photographe Scott Schumann qui publie des images de jeunes citadins de Londres, Paris et New York sur son blog The Sartorialist, le succès de la coupe est lié à un «romantisme renouvelé pour la haute couture et pour l’artisanat d’art».

Slate.fr

Newsletters

Les États-Unis veulent interdire un service d'IVG médicamenteuse à distance

Les États-Unis veulent interdire un service d'IVG médicamenteuse à distance

Les autorités sanitaires ciblent une association qui envoie des médicaments pour avorter par courrier et assure un suivi via téléconsultation.

Les débuts chaotiques de Jair Bolsonaro sur la scène internationale

Les débuts chaotiques de Jair Bolsonaro sur la scène internationale

Plus de quatre mois après l'investiture du président brésilien, sa politique extérieure reste peu lisible, hormis son rapprochement avec Donald Trump.

L’Europe en débat: les élites sont-elles légitimes?

L’Europe en débat: les élites sont-elles légitimes?

Elles sont particulièrement mal-aimées en France.

Newsletters